Confidentiel : Boeing et Canberra lancent le programme « Loyal Wingman » de drone d’assistance au combat aérien

Statut : Confirmé

Lors du salon aéronautique d’Avalon en Australie, Boeing a présenté son nouveau drone d’assistance au combat aérien, dénommé Airpower Teaming System. Présenté comme le plus ambitieux programme de drone de combat hors des Etats-Unis, l’ATS est conçu par Boeing Defence Australia, au profit de la Royal Australian Air Force, et le prototype devrait effectuer son premier vol en 2020. Issu d’un co-financement entre Boeing et l’Etat fédéral australien, l’ATS sera doté de performances et de capacités comparables à celles d’un chasseur, pour des mission de renseignement, reconnaissance et guerre électronique. Il sera, en outre, prévu pour avoir un long rayon d’action, de 2000 miles nautiques.

Le besoin de drones de combat se fait de plus en plus pressant dans les forces aériennes, les capacités de défense anti-aériennes rendant l’usage d’appareils pilotés de plus en plus risqués, du moins tant que la menace anti-aérienne n’a pas été neutralisée. L’annulation du programme franco-britannique FCAS, qui devait fournir un drone de ce type à horizon 2030, et de programmes visant à renforcer les capacités de guerre électronique et de suppression des défenses anti-aériennes dans un futur proche, risquent fort de condamner les forces aériennes européennes à un rôle purement supplétif dans seulement quelques années. 2040 … c’est loin …

Articles similaires

Retour en haut