Le budget de la défense du Japon atteindra 47 Md$ en 2019

Comme cela a été abordé à de nombreuses reprises, la Chine a considérablement augmenté ses capacités militaires ces vingt dernières années. Non seulement a-t-elle augmenté ses investissements et modernisé ses équipements, mais elle a profondément modifié sa doctrine et ses objectifs, devenant rapidement une force capable de projection de puissance articulée autour d’une puissante armée de métier, en lieu et place d’une très imposante armée de conscription à forte composante terrestre.

De fait, l’ensemble des pays bordant la Mer de Chine et le Pacifique occidental ont été contraints de revoir leurs propres doctrines et d'augmenter sensiblement leurs moyens.

Le Japon est directement touché par ces nouveaux développements militaires chinois, d’autant que les efforts de Pékin portent pour beaucoup sur les moyens navals et aériens, au point de contester et, désormais de dépasser, la puissance navale japonaise. D’autre part, les progrès enregistrés par la Corée du Nord en matière de missiles balistiques sont considérés avec le plus grand sérieux par Tokyo, tout comme le renforcement de la flotte militaire russe de Vladivostok.

Ajoutons à cela le gouvernement nationaliste de Shinzo Abe, dont certains membres n’ont pas hésité à mettre en doute les massacres de Nankin par les forces d’invasion japonaises pendant la campagne de Manchourie. Apparaît dès lors une situation de grande tension dans cette partie du globe.

De fait, le gouvernement japonais a une nouvelle fois annoncé une augmentation du budget de la défense pour la septième année consécutive, pour atteindre les 5 300 milliards de Yen, soit 41,25 Md€. A noter que ce budget ne tient pas compte des forces des gardes côtes, bénéficiant de leur propre budget de 1,8 Md€.

Ces augmentations doivent permettre de renforcer la défense anti-aérienne et anti-missiles nippone basée sur un double bouclier. Le premier est naval, grâce à ses destroyers Aegis mettant en œuvre des missiles SM3, et un bouclier terrestre équipé de Patriot PAC-3. Le pays du Soleil Levant ambitionne également de développer et construire un chasseur lourd de 5ème génération pour prendre la relève de ses F-15, jugeant le F-35 trop limité dans cette mission. Plusieurs consultations sont en cours sur le sujet aux Etats-Unis comme en Europe.

Si l’Allemagne avait été au cœur des préoccupations lors de la Guerre Froide face à l’Union Soviétique, il est très probable que ce rôle revienne désormais au Japon face à la montée en puissance chinoise, révélant s’il en était besoin, le basculement du centre de gravité mondial de l’Europe vers l’Asie.

 

Lire l’article en anglais (4 min)

https://japantoday.com/category/politics/Defense-Ministry-requests-record-budget-of-¥5.3-trillion

Articles similaires

Retour en haut