Le groupe Mil concevra le prochain Supercoptère russe

A la fin du mois d’octobre, une photo publiée soi-disant par inadvertance sur les réseaux sociaux montrait un nouveau concept d’hélicoptère conçu pour la vitesse par les bureaux d’étude Kamov.

On apprend aujourd’hui que les bureaux d’étude Mil ont été préférés aux bureaux Kamov pour construire le prochain hélicoptère de combat pour l’armée russe, dont la caractéristique principale sera la vitesse, avec pour objectif de dépasser les 500 km/h, soit presque deux fois la vitesse d’un Mi-28 actuel. Ce nouvel hélicoptère sera destiné a remplacer les hélicoptères de combat Mi-24, et ultérieurement les Mi-28 et Ka-52 en services dans les armées russes, pour les missions de reconnaissance et d’attaque à partir de 2022, selon les autorités russes.

Une vitesse élevée confère un avantage certain à un hélicoptère de combat, en réduisant ses temps de transit, et réduisant son temps d’exposition en zone de vulnérabilité. Il n’est donc pas étonnant que tous les grands constructeurs mondiaux aient lancé plusieurs programmes allant dans ce sens : Sikorski S97 Raider et Bell V280 Valor pour le programme FVL de l’U.S. Army, l’E-Racer de Airbus Helicopters.

La Russie semble être devenue experte dans ce type d’annonces surprises, comme ce fut le cas en début d’année avec le missile Kinjal, le planeur hypersonique Avangard, la torpille océanique drone Stratus 6, et le missile de croisière nucléaire Burevestnik. Plus récemment, c’est le programme de drone de combat Okhotnik qui a surpris les analystes. D’ailleurs, les essais de roulage et de courses décollage auraient d’ores et déjà débuté, révélant un projet plus abouti que beaucoup ne le supposaient.

Enfin, le groupe Rostec, toujours lui, a annoncé que les tests en vol du Mi-38T avaient débuté à Kazan. Le Mi-38T est une version militaire du Mi-38, un hélicoptère moyen lourd de la classe 15 tonnes, le mettant dans la gamme de l’EH101 Merlin italo-britannique. Cet hélicoptère sera amené à remplacer les Mi-8 et Mi-17 dans les armées russes. Plus rapide, plus puissant, disposant d’un rayon d’action supérieur et d’une conception très moderne, le Mi-38T apportera un regain de mobilité aux forces d’assaut russes.

 

Lire l’article en anglais (3 min) 

http://tass.com/defense/1032170

A lire également en anglais (3 min) Mi-38T

http://tass.com/defense/1032153

Articles similaires

Retour en haut