Les FREMM Bretagne et Normandie seront équipées d’Aster30

Selon le très bien informé site navyRecognition.com, les deux dernières représentantes de la classe FREMM, les frégates Bretagne et Normandie, recevront des silos de lancement verticaux SYLVER 50 (5 mètres de hauteur) en lieu et place des SYLVER 43 (4m30 de hauteur) des exemplaires précédant, permettant aux 2 bâtiments français de recevoir des missiles Aster30 au lieu des missiles Aster15.

L’Aster 30 est une version allongée de l’Aster 15, ce qui lui confère une portée de 120 km contre 30 pour l’aster 15, un plafond de 20 km contre 13 pour l’aster 15, et une vitesse de mach 4,5, contre mach 3 pour l’aster 15.

Cette décision de bon sens a été prise, selon Navy Recognition, en vue de combler l’obsolescence des frégates Cassard et Jean Barre équipées du système SM1MR datant des années 70. Toutefois, selon d’autres sources, ces deux frégates vont être prêtées à la Grèce à l’entrée en service des 2 dernières FREMM (2019) afin de renforcer les capacités défensives de la Marine Grecque face aux provocations turques, en attendant la livraison des 2 FTI qu’Athènes s’apprêterait à commander.

En procédant ainsi, la Marine Nationale disposerait bien de 4 frégates disposant de missiles anti-aériens longue portée, conformément à son contrat opérationnel, en attendant l’entrée en service des FREMM à Capacité Aérienne Renforcée Alsace et Lorraine, en 2021 et 2022.

Contrairement aux FREMM, les FREMMCAR ne disposeront pas de missiles de croisière MdCN, mais de 32 missiles anti-aériens, probablement 16 Aster 30 et 16 Aster15, à moins que la décision ne soit prise de ne les équiper que d’Aster30, une décision loin d’être absurde eu égard à la faible différence de coût entre les deux missiles. En outre, elle dispose d’un radar Herakles optimisé pour l’utilisation des Aster 30 à leur portée maximale, contrairement aux FREMM 5 et 6, qui conserve le radar Herakles standard.

A terme, avec 11 frégates équipées de missiles Aster30 (2 Horizons, 2 FREMM, 2 FREMCAR et 5 FTI), et capables d’engagements coopératifs, la Marine nationale va considérablement accroître sa puissance de feu anti-aérienne, et probablement anti-missiles balistiques lors de l’entrée en service de l’ASTER30 Block1NT. En outre, il semble raisonnable de penser que les 4 premières FREMM seront elles aussi équipées d’Aster30 lors de leur réfection à vie, comme d’un radar aux performances étendues, conférant aux 15 frégates de 1er rang de la marine des performances anti-aériennes longue distance très satisfaisantes.

 

Lire l’article en anglais (4 min)

http://www.navyrecognition.com/index.php/news/naval-exhibitions/2018/euronaval-2018/6536-french-navy-fitting-aster-30-long-range-sam-on-its-last-two-asw-fremm-frigates.html

 

Articles similaires

Retour en haut