Passe Muraille n°05

Semaine du 11 février 2019

 

NB :  "Passe muraille" est une publication hebdomadaire réalisée par le collectif EastisRed, spécialistes de l'actualité chinoise. Découvrez une synthèse de l'actualité stratégique, militaire et politique tirée de sources locales, pour mieux comprendre et analyser le point de vue de cette superpuissance asiatique.

 

Focus

 

Les fêtes sont terminées, et les soldats de l’APL sont priés de retourner à leurs tâches militaires avec diligence et assiduité, en particulier pour l’entraînement. Cette semaine, le président et chef du Parti Xi Jinping a promulgué une nouvelle directive très fournie portant sur l’entraînement militaire, qui repose sur deux obsessions du gouvernement :
(1) préparer les soldats à la guerre réelle, autrement dit compenser au maximum l’absence d’expérience militaire de l’armée chinoise ; et (2) mettre en œuvre le principe de responsabilité, à savoir concrétiser la soumission du militaire au Parti.

Ainsi, sur plusieurs jours d’affilée, les principaux organes d’information militaire de Chine ont diffusé une avalanche d’anecdotes et d’histoires ayant trait aux entraînements des militaires en provenance des quatre coins de la Chine. Comme toujours, le journaliste ne relève jamais les failles. Au contraire, les superviseurs vantent les progrès les plus récents de leurs exercices, qui laissent souvent entendre que l’entraînement militaire chinois revient de très loin. Et en effet, entre l’épidémie d’addictions aux jeux de smartphone, les conditions souvent mauvaises de logement et la part de l’endoctrinement politique dans l’entraînement général des troupes (on parle de 1/3), il est fort à parier qu’un long chemin reste à parcourir avant que Xi Jinping ne puisse contempler son « armée de classe mondiale ». D’où une nouvelle directive.

Politique & doctrine

 

  • Nouvelle directive sur les entraînements militaires : L’édito du Quotidien de l’armée (12 février 2019), loue la dernière directive militaire voulue par Xi Jinping et recommande aux soldats d'en prendre acte. Cette nouvelle directive, sur “la supervision des entraînements militaires” est la première législation unifiée sur le sujet. Constitué de 10 chapitres et 61 régulations, ce document définit les responsabilités, le processus et les structures encadrant les entraînements. Notons que le journal du jour (12 février) est très axé sur des descriptions d'entraînement militaire : les journalistes s'attachent à montrer que l'entraînement porte ses fruits.
  • L'Occident va mal : Le journal de l’APL, dans un article-fleuve, dresse les  les problèmes sociaux et diplomatiques rencontrés en Europe occidentale et aux Etats-Unis, concluant à plusieurs problèmes fondamentaux: lutte de classe, renforcement des politiques sociales pour compenser les dégâts de la mondialisation, et les différences culturelles issues du libéralisme occidental. Ces conflits culturels combinés à l'individualisme produisent un cocktail explosif qui rend malade la démocratie. Et le journaliste de conclure: à quand un remède adéquat?
  • Médias : L’Académie de Sciences Politiques de l’Université de la défense nationale apporte son interprétation à “l’intégration des médias” (媒体融合). Ce terme est devenu un mot d’ordre depuis la visite du président Xi le 25 janvier 2019 dans les locaux du Quotidien du Peuple. L’idée est de promouvoir une meilleure convergence entre les différents médias (officiels, internet, locaux). L’objectif affiché est de maintenir le “guidage de l’opinion publique” (舆论引导). Pour ce faire, les médias doivent s’adapter aux nouveaux formats numériques ainsi qu’aux nouvelles méthodes d’information. Concrètement, les médias doivent suivre avec discipline les choix des autorités quant aux contenus à mettre en avant, et quant aux informations à sélectionner.
  • Démocratisation de l’APL : L’unité 91197 promeut la “démocratisation des affaires de l’armée” (军事民主会), un élément du programme du travail politique prévu par les réglementations correspondantes. L’article met en avant quatre points principaux : (1) porter plus d’attention à la préparation des plans, en recueillant davantage d’opinions et en impliquant le personnel dans les décisions ; (2) encourager les différentes “écoles de pensées” (百家争鸣), en permettant à chaque corps et spécialité de s’exprimer sur le point donné ; (3) se focaliser sur la résolution pratique des problèmes ; (4) accroître les caractéristiques de l’époque (增强时代特色) au travers de l’utilisation des nouvelles technologies dans l'entraînement, le renforcement du management et bien sûr l’amélioration des équipements.
  • "Écoutez les opinions dissidentes ! " : Le quotidien de l'APL, s'adressant aux membres des comités politiques (et non aux soldats) exhorte le lecteur à prendre en compte les opinions dissidentes, autrement dit à donner du sens aux comités, supposés être des instances de direction ET de discussion. Pour étayer son argument, le journaliste s'appuie notamment sur "le piège du mythe du groupe" d'un supposé Stanmore, chercheur israélien : seule la prise en compte des opinions divergentes de la majorité permet d’obtenir des bonnes décisions.
  • Inspections des bataillons de l’APL : Des équipes d’inspection dépêchées par les comités de brigade inspectent les bataillons évaluer les difficultés auxquelles l’armée doit faire face.. Une fois la tournée achevée, ils rendent aux responsables de commandement des listes de problèmes concrets à régler. Ainsi, on peut lire des exemples comme "mauvaises tenues de camouflage", "mauvaise capacité de communication avec le centre de commandement"... Les responsables sont invités à régler les points soulevés.
  • Corruption : "Arrêtez avec les "petits riens (小意思, au sens de cadeaux)", il faut épurer les mœurs jusqu'au bout" : Selon le Bureau de contrôle de la discipline, bien que "la maladie des fêtes" (corruption sous forme de cadeaux) ait été endiguée, force est de constater que les dons d’enveloppes rouges prolifèrent encore sur WeChat: la micro corruption a le vent en poupe. En réponse, le fameux bureau appelle les unités à dresser la liste des impairs constatés, à bien comptabiliser l'usage de l'argent public, à créer des équipes de contrôle des mœurs joignables par téléphone pour tout rapport.
  • Pour une meilleure application des quatre forces : Les membres de la CMC et le chef du département de la propagande Huang Kunming ont tenu une conversation vidéo sur le thème des 4 forces (force des pieds, du discernement, de la tête et du stylo). Huang Kunming a exhorté la CMC à concentrer l’application des 4 forces sur la base de l’armée et l’y porter en tant qu’objectif fondamental, conformément à la stratégie du renforcement du front idéologique recommandée par Xi Jinping.
  • De l’art de la guerre, et de la paix : "Il faut relire Tolstoï !" Le Quotidien de l'APL rappelle que pour la Chine la paix est l'objectif ultime, mais qu'il est nécessaire de préparer minutieusement le combat. En effet, seule la guerre arrête la guerre. Cette proposition est illustrée de multiples références : Tolstoï (Guerre et Paix), Xi Jinping, Mao Zedong, Clausewitz…
  • L’argent ne fait pas le bonheur : "Conviction chevillée au cœur, la jeunesse n'est pas perdue". Un haut salaire ? Sun Minmei n'en a cure. Elle accepte d'être payée deux fois moins pour donner un sens à son travail de médecin et se consacrer aux soins de l'armée, "la guerre au cœur, se considérant elle-même un soldat". Le journaliste soupir de soulagement : "il existe encore des jeunes qui ne sont pas envoûtés par le piège des hauts salaires".

APL

 

  • Transfert vers d’autres unités : Le journal de l’APL conte l’histoire d’un tireur de char, reconverti dans l’infanterie après la réforme militaire ayant créé les “brigades interarmes”. Entre les lignes, on comprend que des milliers de soldats ont dû se reconvertir dans des unités qui n’étaient pas les leurs, ni même dans leur armes (ici le passage de la cavalerie à l’infanterie).
  • Contre la paresse : Un article du journal de l’APL s’en prend aux attitudes délétères des officiers. “La balle que l’on envoie finit toujours par revenir” : Un petit rappel aux officiers qui aiment faire le minimum, se reposant sur les autres pour accomplir le travail. Cet état des choses n’est pas tenable. 
  • "La garnison de Pékin mécontente » : Les principales têtes de la garnison ont été invitées à faire part de leurs griefs une fois la fête du printemps passée : "en moins d'une heure, au moins 15 problèmes ont été évoqués". En cause, des infrastructures d'entraînement et de logement obsolètes, des salles d'armements abîmées, des systèmes de surveillance défectueux, de mauvais équipements de chauffage et d'isolation... On apprend au fil de l'article que des efforts ont déjà été fournis pour réparer des terrains de sport ou améliorer les cantines.
  • Concours d'entrée dans l’APL : Les examens de culture sont remaniés cette année. De nombreux experts ont été convoqués pour concevoir le nouveau test 2019. Le quotidien de l'APL nous informe qu'il portera sur la pensée de la nouvelle ère de Xi Jinping, la pensée du renforcement de l'armée de Xi Jinping. Il est important, précise le journaliste, que les nouvelles recrues aient des connaissances politiques.

Remaniement

 

  • Zheng Shoudong (郑守东), ex commandant en second du 40e groupe de l'armée de terre du théâtre nord, a été promu commandant du 72e groupe de l'armée de terre du théâtre est. Il y remplace le major Zhu Xiaohui, (朱晓辉) transféré à l'armée de terre du théâtre du centre.
  • Wei Wenbo (魏文波), ex secrétaire politique du district militaire de la province du Shanxi, a été promu secrétaire politique du 75e groupe de l'armée de terre du théâtre du sud. Il y remplace le major Qin Shutong (秦树桐) devenu chef du bureau du travail politique de l'armée de terre.
  • Zhao Lei (赵雷), auparavant en fonction dans l'ancien district militaire de Pékin, a été promu secrétaire politique du 78e groupe de l'armée de terre du théâtre du nord. Il y remplace le major Guo Xiaodong (郭晓东) devenu adjoint du chef du bureau du travail politique du théâtre sud.
  • Tang Xinghua (唐兴华), ex directeur du bureau du travail politique du 82e groupe de l'armée de terre du théâtre du centre a été promu secrétaire politique du 83e groupe de l'armée de terre du même théâtre. Il y remplace le major Lu Shaoping (卢少平) devenu chef du théâtre de l'est.
  • Chacun de ces quatre majors généraux (少将) sont les seconds à occuper leurs fonctions respectives de commandant et de secrétaires politiques à l’issue de la formation des groupes d'armée, le 13 avril 2017.
  • Sun Xiangdong (孙向东): Le major Sun Xiaodong prend le commandement du 15ème corps d’armée aéroporté, après avoir dirigé l’unité n°95829 (95829部队).

PLAN

 

  • Patrouille dans les îles Diaoyu : Le 11 février 2019 la flottille 2501 des garde-côtes a effectué une patrouille dans les îles Diaoyu/Senkaku.
  • Nouveau baptême : Un type-055 a été baptisé “Lhassa” en janvier 2019. La procédure était en cours depuis mai 2018 et était suivie de près par le bureau des affaires civiles de Lhassa. Le type 055 pourrait être affecté à la flotte du théâtre nord.
  • Type-056 : la PLAN prévoit un total de 64 Type-056, contre 42 originellement. Un navire coûterait individuellement 700 millions de RMB.

PLAAF

 

  • Escadrille légendaire : La brigade ayant reçu le J-20, basée à Wuhu (Anhui), est une brigade “légendaire” dans l’armée de l’air chinoise. Surnommée la brigade “Hao Jingwen” (郝井文), en l’honneur d’un pilote vainqueur de la compétition “Golden Helmet” et récemment primé par le département central de la propagande, la brigade aurait participé à la guerre de Corée. L’auteur de l’article décrit ensuite les principales missions du J-20, à savoir protéger le territoire en mer de Chine orientale et méridionale.

PLA Rocket Forces

 

  • Sur les conditions de vie d’une unité PLARF : Xinhua place sous le feu des projecteurs une unité de construction appartenant aux forces missiles, dont la principale mission est la construction des infrastructures souterraines pour les missiles. Le reportage évoque des conditions de travail très dures. Il fait état des blessés et morts sur les chantiers (4000 morts et blessés sur les 50 dernières années) et souligne la difficulté des familles qui n’ont que peu de liens avec leurs proches. On relèvera la mention aux maladies héritées de cet environnement. Enfin, les soldats s’interrogent parfois sur l’absence de fusils et sur les raisons de leur confier des travaux de constructions.  Bien sûr, selon Xinhua, ces conditions font d’eux des héros, à qui est dû un respect absolu. - Sina propose également un article sur ces ingénieurs des forces stratégiques.

Entraînement & vie militaire

 

  • Contre le péché de la paresse :  “Reprenez vos esprits !” Le Quotidien de l'APL exhorte les militaires de retour des festivités à adopter le bon état d'esprit et à retourner au travail consciencieusement, plutôt qu'à se laisser aller à procrastiner comme les fêtes et le climat printanier pourraient les inciter.
  • Evolution des entraînements : De nouvelles méthodes d'entraînement sont testées au Xinjiang. L’innovation consiste à faire “s'entraîner tout le monde en même temps” (auparavant, un groupe s'entraînait tandis que les autres restaient assis par terre et à regarder). Les exercices sont aussi prévus pour s’adapter aux conditions physiques de certaines recrues, jugées plus faibles, pour les mettre au niveau.
  • Réchauffer les cœurs avec "les trois trésors": Le quotidien de l'APL nous informe que l'armée a enfin fourni "trois trésors" (三件宝) aux sentinelles nichées en haut de la chaîne de montagne de Dangla (Tibet), à 5.000 mètres d'altitude: il s'agit d'une veste en cuir, de gants et d'une ceinture chauffante. Cette initiative fait partie du plan "passer un hiver chaud" du comité du détachement militaire. Les sentinelles témoignent sur les réseaux sociaux : "ça réchauffe le corps, mais plus encore le cœur", peut-on lire.
  • "Combattre les rumeurs qui impliquent l’armée” : Avec Internet, ces dernières années, un certain nombre de rumeurs ont menacé la paix publique et l'ordre social. Deux exemples : "des cadres du parti violent des enfants en réunion" ou encore "le gouvernement a donné 20 milliards de yuan à l'Inde pour qu'elle retire ses troupes du Doklam”. Ces fake news creusent un fossé entre le peuple et l'armée, et compromettent son image. Selon des experts interrogés par le journaliste, la loi est trop indulgente et inefficace pour lutter contre les diffuseurs de fausses informations. Elle doit donc être changée. Ainsi, 37 représentants ont proposé un amendement à la loi pénale (n°0316) pour faciliter le mécanisme de punition des fauteurs de troubles.
  • Coopération interarmes : Une brigade de défense anti-aérienne proactive du 75ème groupe d'armée décide de délaisser les théories pour se concentrer sur des entraînements basés sur des données aériennes réelles. Pour en obtenir, elle coopère avec un département de l'armée de l'air. Ils conçoivent en commun des exercices différenciés pour le bataillon, la brigade et le rang, ainsi qu’un système de transmission de données aériennes. Elle introduit aussi un système de visites régulières chez des troupes voisines de l'armée de l'air. Celles-ci lui transmettent des données réelles permettant de s'adapter aux variations de l'environnement pendant les exercices. Ce modèle d'entraînement par la pratique a permis d'accélérer la vitesse de chargement des lanceurs mobiles de missiles et d'améliorer grandement en trois ans le niveau de combativité et l’expérience du bataillon entier.
  • Les raisons d’un échec : Selon Sina, dans le cadre d’un exercice de confrontation aérienne, les Su-35 ont été vaincus par les J-16 et J-10C. Une des raisons de cet échec des avions de conception russe serait dû au radar passif embarqué, alors que les appareils chinois ont des radars actifs.
  • L’attente en gare : Les gares sont progressivement équipées de salles d'attentes destinées aux militaires et leurs familles : quel meilleur moment que ce retour des fêtes pour raconter quelques histoires autour de ces lieux réservés et confortablement aménagés ?
  • La “maladie de la dépendance au modèle” : Le quotidien de l'APL conjure l'armée de soigner sa “maladie de la dépendance au modèle". Cette “maladie” désigne la tendance à constamment répéter les mêmes entraînements, les mêmes exercices académiques sans jamais innover, ni entrer plus avant dans ces fameux "exercices de guerre réelle" mis en avant par le Président Xi.
  • Opération chirurgicale : Première expérience réussie de chirurgie ultrasonique (en l'occurrence pour soigner un problème cardiaque) dans l'hôpital militaire de Hainan.
  • De l’art de la cuisine : L’armée expérimente un nouveau modèle de cuisine en opération. Il s’agit, selon Xinhua, de passer d’un modèle “d'entraînement des cuisiniers” (练炊事分队) à un modèle impliquant “l’ensemble des troupes” (练全体官兵). Cette nouvelle méthode est mise en place par le bureau des besoins en ressources du département des réserves (军委后勤保障部军需能源局). Elle implique tous les soldats dans les missions de cuisine. Ce qui nous paraît peut-être anecdotique est décrit comme une politique importante, impliquant cinq départements de la CMC pour “garantir la sécurité alimentaire des troupes”. L’accent serait également mis sur les nourritures à haute teneur en énergie et sur la nourriture préparable au micro-onde portatif (Sina). Le micro-onde a l’avantage de ne pas produire de fumée ni de flammes visibles. L’article parle également de nouvelles solutions en matière d’acheminement des vivres : apportées par un drone, ou tout simplement plus besoin de transport grâce aux nourritures énergétiques.

Diplomatie militaire

 

  • Exercice Heping-19 : Un détachement de la PLAN est arrivé au Pakistan dimanche 10 février pour participer à l’exercice Heping-19 (和平-19). L’exercice maritime incluait des inspections, des raids, des embuscades. Les pays participants étaient le Royaume-Uni, l’Indonésie, le Pakistan, la Chine. Des activités culturelles et sportives, des spectacles ont été organisés. Le commandant de la flottille Zhang Jiacai a mis l’accent sur l’importance de la PLAN en termes de diplomatie et de rayonnement.
  • Exercices conjoints : "Comment regarder le monde?" Sous ce titre aguicheur, le journaliste du quotidien de l'APL explique l'importance des exercices conjoints avec des puissances étrangères, meilleurs moyens selon lui de se conformer à l'exigence de "combat réel". Cela permet d'apprendre de l'expérience des autres, de renforcer sa propre créativité, "d'intégrer la manière chinoise dans le modèle mondial" et de devenir une armée de classe mondiale.
  • Présence chinoise au Moyen-Orient : Un expert militaire relate son expérience en tant qu’instructeur pour les PLZ-45 (obusiers automoteurs de 155mm) et déployé vers 2002 au Moyen-Orient. Les PLZ-45 y sont appelés la “carte de visite” de la Chine dans la région. Bien sûr, l’article raconte une rencontre avec les forces américaines présentes au Koweït, qui auraient été impressionnées par cet engin.
  • Point culture : La nouvelle exposition “les gardiens de la paix chinois” au Quartier général des Nations Unies à New York a été co-organisée par la délégation permanente chinoise aux Nation-Unies et le département du travail politique de la CMC.
  • Exports JF-17B : Le prototype 601 est arrivé au Pakistan et ses tuyères d’essai ont été démontées. Cela pourrait signaler une prochaine entrée en service de l’appareil. Le JF-17B est la version biplace de l’appareil co-produit entre la Chine et le Pakistan.
  • Casques bleus chinois : Des casques bleus chinois participent à l'exercice militaire de la FINUL baptisé "Ange de l'Est", aux côtés de soldats népalais, espagnols et indonésiens. Les casques bleus chinois formaient l'équipe médicale.

Sciences et technologies

 

  • La promesse de l’aube : Des progrès sur les aubes (涡扇叶片) de réacteurs d’avions ? Un article visiblement bien informé et un peu technique de Sina rapporte les avancées récentes dans ce domaine. En l'occurrence, il s’agit de créer des alliages à base de titanium à même de résister aux températures extrêmes du réacteur. Selon l’auteur, les chercheurs de l’Institut de recherche en métaux de Shenyang (rattaché à l’Académie des Sciences) auraient été cruciaux dans ce projet. L’article cite différents standards de métaux qui méritent d’être analysés plus en profondeur. 
  • Nouvel Institut : Une cérémonie a été organisée le 12 février pour la création du Shenzhen Jinglu Computational Science Application Research Institute (深圳京鲁计算科学应用研究院). Placé sous la supervision conjointe de la municipalité de Shenzhen, du Beijing Computational Science Research Center (CSRC, 北京计算科学研究中心) et de l’université du Shandong, cet Institut de recherche focalisera ses activités sur les nouveaux matériaux, la nanoélectronique, l’intelligence artificielle ou encore l’informatique quantique. Étant indirectement rattachée via le CSRC à la China Academy of Engineering Physics (CAEP), premier organisme responsable de la recherche et du développement des armes nucléaires chinoises, cette entité conduira probablement des recherches à finalité duale.
  • Télécommunications : Article technique faisant état d’un progrès dans les transmissions optiques, qui mérite d’être creusé par des spécialistes de la question. Il apparaît que le China Information Technology Group (中国信息通信科技集团) a réussi une transmission de 1,06Pbits/s sur une fibre optique “single mode 19 core” (一种单模19芯的特种光纤), permettant ainsi de gérer par exemple 30 milliards d’appels téléphoniques simultanément.

Équipements

 

  • Tests sur le Liaoning : Durant le Nouvel An chinois, de multiples tests (non précisés) ont été conduits sur le porte-avions Liaoning, impliquant plus de 1000 travailleurs et 300 chercheurs de l’Institut 701 de la China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC).
  • Photos de l’intérieur d’un type 901 : Voir dans cet article des photos de l’intérieur d’un ravitailleur Type-901, complétées de quelques gifs sympathiques.
  • Spéculation autour du 3e porte-avion : Le troisième porte-avion équipé de catapultes mais à propulsion conventionnelle ? Cet article opte pour cette thèse.
  • Photos de DF-10A : Voir sur cet article de belles photos de tirs de DF-10A de nuit.
  • Des armes supersoniques: A la suite du rapport de la conférence de Munich (2019), Sina publie un long papier sur l’état du développement des armes supersoniques en Chine. La Chine est ainsi le premier investisseur & producteur de brevet ayant trait à ce domaine au monde depuis 2012. 1er effet immédiat : le DongFeng-17 devient le premier véhicule planeur supersonique au monde à entrer en service. En matière de connaissances théoriques, cependant, les Etats-Unis caracolent en tête.
  • Nouveau missile pour le J-20 ? : Il serait question du missile furtif “GB6” (GB6型无动力隐身攻击导弹) d’une portée de 300 km, d’une longueur de 4 mètres et d’un diamètre de 30 cm. Quatre de ces missiles anti navires peuvent entrer dans la soute de l’appareil. S’agirait-il de doter l’appareil d’une capacité antinavire ? Pure spéculation, l’auteur de cet article semble en tout cas considérer la question.
  • Quelques indications sur les PL-15: Selon Sina, ces missiles prévus pour équiper les J-20 sont décrits comme possédant un moteur de conception similaire au PL-12 mais à double poussée, d’une portée maximale de plus de 100km (des observateurs américains estiment une portée entre 150 et 200km). Il pourra également être équipé d’un radar actif de plus grosse capacité que le PL-12. Le PL-15 ne doit pas être confondu avec le PL-21, exclusivement utilisé par le J-16, trop gros pour être emporté par le J-20.
  • Su-35 : “Pourquoi la Chine a-t-elle acheté des Su-35 ? car les Su-35 disposent de radars installés sur les ailes”. En effet, selon l’auteur, l’appareil dispose d’une double détection radar, avec un radar en bande X dans le nez et un bande L sur les ailes, qui lui permet une plus grande bulle de détection. Des capacités que ne possèdent pas les autres appareils chinois ?
  • Armes laser : Qu’en est-il des armes laser chinoises ? C’est justement la question que s’est posé un journaliste de Sina. Il livre quelques nouvelles intéressantes : (1) La première utilisation de lasers militaires par la Chine remonte en 2006. Ils étaient alors utilisés pour éblouir les satellites espions américains. (2) Un test ABM a été réalisé en 2006 avec un DF-4. Ces lasers ABM seraient d’ailleurs basés dans le Xinjiang (新疆天山山麓) et dans le Sichuan (四川德阳).
  • J-15 : Voir dans cet article (Sina) de nouvelles photos du J-15 de version de guerre électronique. Dans un autre article de Sina, l’auteur s’intéresse aux spécificités du J-15D par rapport au J-15S (d’entrainement ?). Aucun nom technique n’est donné. Seules précisions, les réacteurs du J-15D sont russes (AL-31FM1) et les J-15D peuvent être équipés de missiles anti-radiations YJ-91 & CM-102. L’auteur estime que le nombre de J-15D destinés à entrer en service ne sera pas si important.
  • Radars JY-11B : Voir dans cet article des images de radars anti-furtivité JY-11B photographiés au Venezuela, dans le cadre d’un exercice militaire organisé par Nicolas Maduro pour commémorer le 200e anniversaire du Congrès d’Angostura.
  • Type-055 et défense aérienne, quelle efficacité ? : L’auteur avance ici une capacité anti-aérienne deux fois supérieure au 052D. En effet, le navire dispose de 112 VLS au total, dont 90 pour les armes anti-aériennes. En l'occurrence, il s’agit de missiles HQ-9 et HQ-16 et d’une version navalisée du PL-12, appelée FM-3000. Concernant la défense rapprochée, le système “1130” (1130近防系统), et un système de 24 HQ-10 installés sur le hangar à hélicoptères sont employés.
  • Des formes intrigantes : quels sont ces petits pods accrochés sous le Su-35 ? La question taraudait cet auteur, qui les a identifiés comme de petits EOTS, système permettant la visualisation de cibles.

Espace

 

  • Longue Marche 6 : Vers une longue marche 6 modifiée qui volerait pour la première fois en 2020 ? Le 中国航天科技集团八院 (Département n°8 de l’Institut de sciences et technologies spatiales) déclare travailler à un nouveau lanceur pour la Longue Marche 6, en groupant 4 "booster" ensembles.
  • Application des satellites Beidou : Le 31 janvier 2019, le navire Kexue (science) de l’Académie chinoise des sciences est revenu au port de Qingdao après un voyage de 74 jours dans le Pacifique. La principale avancée de cette mission scientifique aurait été la première transmission de données, en temps réel et en immersion eau profonde, d’un sous-marin. La communication a pu être établie grâce à des satellites Beidou. Selon l’article, une transmission en direct à 6000m de profondeur avait pu être réalisée en 2019 grâce à l’addition du couplage inductif avec la communication acoustique. Ce progrès va permettre d’assurer une meilleure sécurité des échanges et une plus grande indépendance nationale. De plus, il offre des solutions pour résoudre les difficultés en matière de faible alimentation en énergie et du volume important de données à transmettre. Ni la qualité de transmission ni le nombre de données transmises ne sont précisés.

Articles similaires

Retour en haut