Passe Muraille n°12

Semaine du 1er avril 2019

 

NB :  "Passe muraille" est une publication hebdomadaire réalisée par le collectif EastisRed, spécialistes de l'actualité chinoise. Découvrez une synthèse de l'actualité stratégique, militaire et politique tirée de sources locales, pour mieux comprendre et analyser le point de vue de cette superpuissance asiatique.

 

Focus

Actualité chargée cette semaine. La presse spécialisée de défense a publié des articles sur les martyrs en cascade, dans le cadre de la fête de Qingming (5 avril). A cette occasion, l’importance de la mémoire militaire et du « gène rouge » pour le Parti communiste chinois s’est exprimée sans ambages ! Les commémorations, les mémoriels, la diffusion de la mémoire participent d’une nécessité de préparer les nouvelles générations à l’idée de la guerre. Assoupis par une société capitaliste et en paix, les nouveaux communistes chinois ont peu connaissance de « l’esprit héroïque » supposé susciter un dévouement sans faille envers le Parti. On retrouve dans cette litanie médiatique ininterrompue le souci de légitimité du Parti communiste chinois, et les soins qu’il apporte à s’attacher les jeunes générations.

Par ailleurs, un autre sujet polémique a défrayé la chronique chinoise, cette semaine : Taïwan. Le 31 mars, 4 avions militaires chinois ont traversé la ligne médiane du détroit, une première depuis 2007 ! La presse nationale s’est bruyamment enorgueillie de ce nouveau coup d’audace visant explicitement les Etats-Unis, accusés de semer le trouble dans la région. Par ailleurs, notons que les élections générales taïwanaises sont prévues pour janvier 2020 : on peut donc s’attendre à une multiplication d’incidents semblables dans les mois à venir.

Sommaire

  1. Politique
  2. Opérations
  3. Diplomatie militaire
  4. PAP
  5. APL
  6. PLAN
  7. Entrainements
  8. Mers de Chine
  9. Détroit de Taïwan
  10. Equipement
  11. Intégration civilo-militaire
  12. Sciences & technologies
  13. Espace
  14. Opinions

Abbréviations

-Huanqiu : Global Times en version sinophone

-Jstv: Jiangsu TV

-QdA: Quotidien de l’APL

-QdP : Quotidien du Peuple

-MinDef: Ministère de la Défense de la République Populaire de Chine

-MofCom: Ministère du Commerce de la République populaire de Chine

-TP: The Paper

-STDaily : Science & Technology Daily

 

Politique

  • La section centrale de propagande félicite le groupe avancé du mouvement « 2019 : le printemps va à la base » (新春走基层) (QdA): 360 journalistes et auteurs ont été sélectionnés pour créer 110 productions supposées “louer la nouvelle Chine”, “faire résonner la mélodie de la nouvelle ère”, “diffuser les résultats du développement économique” et “promouvoir les exemples de travail, de diligence, ainsi que le dévouement désintéressé”. Ces productions répondent aux directives de Xi Jinping visant à renforcer “les quatre forces” des troupes (la jambe, l’œil, le cerveau, le style). La section centrale de propagande et l’association des journalistes chinois ont déclaré vouloir continuer sur cette lancée.  
  • Notification de la commission militaire centrale pour le lancement de la sélection des modèles de l’APL : (QdA) : Sur ordre de la commission, la 7ème édition de décoration des modèles de vertu de l’APL va commencer. La sélection s’effectuera sur les “quatre avoir” (四有) et les “quatre convictions de fer, (四铁). Les comités de la base sélectionneront parmi les troupes les “modèles d’altruisme”, “de courage”, “d’honnêteté”, “de dévouement”, “de piété filiale”. Un soldat par catégorie de modèle sera “élu”.
Fête de Qingming
  • Fête de Qingming : il faut établir un lien avec les vivants (QdA) : Pourquoi est-ce important d’inonder internet avec des vidéos et des articles cérémonieux à l’égard des martyrs ? Au moins pour deux raisons : tout d’abord, oublier les martyrs serait les tuer à nouveau. Mais surtout, la nouvelle génération s’éloignant de plus en plus des temps de guerre, la mémoire des martyrs lui permet de rester habitée d’un esprit héroïque et ainsi “d’améliorer la qualité de la population”.
  • Martyrs : à l'approche de la fête de Qingming, se souvenir des morts inconnus (QdA) : “Les héros n'ont pas peur de la mort, mais de l'oubli”. Dans un article-fleuve, le QdA publie un reportage dévoilant les hommages rendus par des familles à leurs membres tombés au combat, ainsi que des initiatives locales prises par des comités du Parti pour honorer la mémoire des morts, anonymes ou non.
  • Retour des martyrs volontaires de la guerre de Corée (sina) : Le sixième lot des restes des martyrs chinois volontaires de la guerre de Corée a été rendu à la Chine le 3 avril 2019.
  • Pourquoi honorer les martyrs ? (QdA): L'auteur de l'article, un membre de l'Institut politique de l'Université de Défense nationale, explique l'intérêt d'honorer la mémoire des martyrs:. Cette mémoire participe à entretenir l'esprit héroïque dans la population et ainsi combattre le nihilisme, selon les voeux du président Xi.
  • Se souvenir des exploits des martyrs, des héros, et transmettre le gène rouge (QdA) : L’édition du 2 mars du QdA comprend une grande partie d’articles portant sur les façons d’honorer les martyrs, en vue de la fête de Qingming. Il rappelle le contenu de la loi de protection de la mémoire des martyrs (“英雄烈士保护法”) et souligne la nécessité d’étudier et de transmettre les enseignements de la vie de Lei Feng. Dans ce but, un manuel est mis à la disposition des soldats : Manuel d’étude de l’esprit de Leifeng (“雷锋精神学习读本”).  Par ailleurs, de nouveaux mausolées et cénotaphes sont construits pour honorer les morts. Le QdA nous indique l’existence, depuis le 30 septembre dernier, du mémorial des martyrs de la révolution, à Yulin (Yudong), dont le but est « de renforcer le patriotisme de la population ». En écho aux processions d’étudiants organisées pour fleurir le mémorial, un journaliste de l’APL appelle les lecteurs à déposer des fleurs sur les tombes des martyrs et héros, “dont le sang donne au drapeau chinois son magnifique teint écarlate”. Enfin, le comité du Parti de Yulin remémore à la population que « La richesse spirituelle compense la dépense financière ».
Allègement à la base
  • [Notification] Le comité central du Parti met en place un mécanisme de travail pour l’allègement à la base et le traitement du formalisme (QdA) : A cette occasion, une première réunion de spécialistes s’est tenue à Pékin le 1er avril. La notification vise à accélérer la résorption du problème du formalisme et à encourager l’innovation en ce sens. L’intégralité de la notification n’est cependant pas retranscrite.
  • Se servir de la technologie pour « alléger la base » (QdA) : Pour alléger le poids reposant sur la base, un reporter indique une solution trouvée par une brigade interarmes : ouvrir une plateforme internet pour réduire « la circulation du papier ». Cette solution aurait suscité un grand enthousiasme dans les troupes, jusqu’à être reprise par de nombreux autres cadres. Le journaliste conclut donc : « utilisez les moyens technologiques pour alléger le poids reposant sur la base ! »
  • Combattre la micro-corruption pour “alléger la base” (QdA) : Le 82ème groupe d’armées a ouvert un mécanisme de supervision de l’état de la base. Crée à l’initiative du secrétaire du comité de Parti du groupe d’armées, du secrétaire du comité de surveillance de la discipline et de l’organe de surveillance de la discipline du Parti communiste, ce mécanisme vise notamment à éradiquer le phénomène de micro-corruption, mais plus largement à résoudre tous les « problèmes » qui viendraient nuire au bon esprit général de la base.
  • Permettre aux soldats de s’entraîner en paix pour « alléger la base » (QdA) :  Dans le 82ème groupe d’armées, un cadre a troublé une session d’entraînement militaire. Sévèrement critiqué par la base, un ordre de la division administrative l’a immédiatement transféré.  Bien qu’apprécié par les troupes, cette mesure soulève deux problèmes : les transferts et les mutations arbitraires. Comment ce cadre s’est-il retrouvé dans cette position, et comment a-t-il été transféré par la suite, sans que cela ne soit l’objet d’études approfondies ? Pour alléger la base, il faut de la clarté et des normes, afin de permettre aux meilleurs cadres d’occuper les fonctions qui leurs correspondent.
  • Sortir du cercle vicieux de “l’allègement à la base” (QdA) : Certes, des mesures sont prises. Mais comment ne pas craindre une régression ? Les problèmes de bureaucratie et de formalisme doivent être pris à bras-le-corps : “d’un pugilat aimable, nous devons passer à une guerre d’annihilation. Ne jamais s’arrêter, en venir à bout !
Lutte contre le formalisme et le bureaucratisme
  • [Série de la résolution des problèmes de formalisme] Attention au formalisme de l’écoute ! (QdA) : Extrait : « Tout le monde comprend l’importance de l’écoute. Mais vraiment écouter, ce n’est pas facile. La tradition de notre Parti, c’est l’écoute attentive des opinions de tous. Mais aujourd’hui, le risque qu’on expérimente, c’est le filtrage des opinions, le fait d’aimer écouter les louanges mais ignorer les critiques. Or, il faut considérer les soldats comme des enseignants, car c’est « en parlant aux bûcherons qu’on connaît la montagne (要识山中路,须问砍柴人)». Les cadres doivent écouter les masses, cela participent de leur responsabilité politique ».
  • Formalisme : éviter le piège du « littéralisme » (QdA) : L’amélioration du style d’écriture est une composante de la résolution du problème de formalisme. Les écrits doivent être précis, clairs, et succincts. Il faut éviter le vide, aller à l’essentiel et ne pas employer un style ampoulé. Cette consigne vaut également pour les ordres donnés. Pour les écrits comme pour les paroles, la clarté et la concision sont de mise autant en temps de guerre qu’en temps de paix.
Autres
  • Internet devient la première ligne de l’antiterrorisme (QdA) : Le journaliste du QdA reprend les derniers évènements internationaux, à savoir la fusillade de Christchurch et l’attentat de Nairobi, pour critiquer vertement les principaux médias et réseaux sociaux dont les réactions furent unanimement critiquées. Il en conclut qu’internet ne peut être uniquement régulé par les acteurs privés, mais doit se soumettre au contrôle et aux régulations nationales : « la cybersécurité concerne la sécurité nationale, la stabilité sociale et touche aux intérêts fondamentaux de la population ». Et de déclarer : « il reste encore beaucoup à faire ».
  • L’étude, ce n’est pas de la philatélie ! (QdA) : « Collectionner des timbres (集邮式笔记)» est une méthode d’apprentissage qui consiste à reproduire les informations sans en comprendre le contenu. Cette méthode existe, dans une certaine mesure, au sein de l’armée. Il faut donc rectifier ce travers, car l’apprentissage n’est pas un passe-temps mais une arme idéologique.
  • Fête de la libération des serfs du Tibet (QdA) : Le 28 mars, l’exposition de la libération des millions de serfs a ouvert ses portes à Lhassa, à l’occasion du 60ème anniversaire du « glorieux et désintéressé sacrifice de nos soldats sur ces terres enneigées ». A cette occasion, d’anciens militaires établis sur place ont été interviewés, et les exploits des anciens hérosont été relatés.
  • Les trois malentendus de la coordination sur le champ de bataille (QdA) : premier malentendu : le commandement fixe d’abord la direction des opérations (作战决心) et ensuite la coordination opérationnelle (作战协同). Dans la méthode de commandement, il faut d’abord prendre des décisions, puis fixer un plan, pour enfin organiser la coordination. Ce modèle opérationnel ne correspond pas à celui appliqué sur le terrain, qui repose sur l’information dont le système en réseau représente le fondement de la coordination interne, entre les différents échelons et assure le bon déroulement des opérations. La détermination des ordres doit reposer sur un échange ininterrompu entre les différents échelons, et non pas, comme dans le modèle traditionnel, uniquement sur un échange aux niveaux supérieurs.

    Deuxième malentendu : La base de la coordination de l’organisation trans-domaine (组织跨域协同) repose non pas sur les forces armées (军种) mais sur un commandement intégré (联指).Troisième malentendu : Coopérer de manière indépendante de l’organisation (自主协同临机组织), sans planification préalable. Certains soldats estiment que la coordination indépendante/individuelle est l’avenir sur le champ de bataille, pour mieux répondre aux situations toujours changeantes des combats. Or une planification en amont est essentielle à la victoire et à la bonne synergie du commandement.

 

Opérations

  • Nouvel incendie dans le Sichuan (QdA): Un nouvel incendie s’est déclaré au Sichuan, comté de Muli, le 30 mars. Le lendemain à 21 heure, 30 pompiers avaient perdu la vie dans la lutte contre les flammes. Le théâtre de commandement de l’ouest a mis en place un mécanisme d’urgence pour fournir des renforts. 300 soldats sont intervenus, et deux hélicoptères ont été dépêchés sur place.
  • Cérémonie en l'honneur des martyrs de l'incendie du Sichuan (QdA) : 3.000 personnes ont assisté à une cérémonie en l'honneur des 30 “martyrs” du feu de forêt au Sichuan (27 pompiers et 3 cadres locaux). (Note EiR :  On notera la "maladresse" du discours, rappelant l'importance des injonctions de Xi Jinping à demeurer fidèle et loyal au Parti…)
  • Les 410 hommes et officiers du 17ème contingent chinois au Liban reçoivent la Médaille des Nations unies (Weibo) : Opérant dans le cadre de la FINUL au Sud du Liban, l’intégralité des 410 hommes et officiers du 17ème contingent des forces de maintien de la paix chinoises a été décorée de la Médaille des Nations unies. Depuis son arrivée au Liban en mai 2018, ce détachement a contribué au nettoyage de 6692 mètres carrés de zones minées, impliquant la destruction de plusieurs milliers de mines. Ils ont également réalisé sur le terrain 68 projets.

 

Diplomatie Militaire

  • Mozambique : Les secours chinois obtiennent de grands succès dans la prévention des maladies (QdA): A la suite du passage d'un cyclone, 160 cas de malaria ont été déclarés au Mozambique. Le 25 mars, une équipe d'intervention médicale chinoise est arrivée sur place pour mettre en oeuvre une prophylaxie adéquate. Le chercheur assistant de l'OMS Mu Anido a exprimé sa satisfaction à l'égard du travail de l'équipe chinoise.
  • La frégate Yueyang achève une démonstration en mer conjointe de cinq jours (Weibo): A l’occasion de l’Exposition internationale LIMA 2019, la frégate lance-missiles Yueyang a participé à une démonstration en mer d’une durée de cinq jours, aux côtés de 28 navires provenant de onze pays différents, dont l’Australie, le Japon ou encore la Malaisie. La frégate a également organisé une journée “porte ouvertes” afin de montrer ses équipements et de promouvoir les échanges culturels entre les différentes marines.
  • Rencontres entre le Président d’AVIC et le Chef d’état-major de l’Armée de l’air pakistanaise (AVIC) : le président de l’entreprise d’Etat Aviation Industry Co. (AVIC) Luo Ronghuai (罗荣怀) s’est entretenu à plusieurs reprises avec le Chef d’état-major de l’Armée de l’air pakistanaise Marshal Mujahid Anwar Khan lors de sa visite au Pakistan du 21 au 25 mars. Il était notamment accompagné par des représentants du Chengdu Aircraft Design & Research Institute (CADI), et de la Chengdu Aircraft Industry (Group) Co.
  • Participation de la CSIC à l’Exposition LIMA 2019 en Malaisie (CSIC) : Le 27 mars, le Directeur adjoint de la China Shipbuilding Heavy Industry Co. (CSIC) Wu Xiaoguang (吴晓光) a participé à la cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Exposition internationale maritime et aéronautique de Langkawi (LIMA 2019) en Malaisie. Il s’est entretenu avec le Premier ministre malaisien Mahathir bin Mohamad au sujet de l’avancée du projet de navires de mission littorale (LMS), dont le premier exemplaire devrait être livré à la Marine royale malaisienne (RMN) en décembre 2019. Il a également rencontré l’Amiral Datuk Mohd Reza, Commandant de la RMN.
  • Chinois et Malaisiens commémorent ensemble les chinois d’outre-mer sacrifiés lors de la guerre de résistance (QdA): La cérémonie a été organisée à Kuala Lumpur le 3 avril, en face du monument commémoratif dédié à ces résistants rentrés au pays pour lutter contre l’armée japonaise. Le vice-président de la chambre basse malaisienne, dont le grand-père était un résistant chinois d’outre-mer s’est exprimé à cette occasion : “Leur patriotisme force le respect”.

 

PAP

  • Le détachement PAP de Chongqing met sur pied une escouade écologique (QdA): Afin de protéger le fleuve Yangzi, cette escouade explique notamment aux pêcheurs locaux les dangers de certaines pratiques et l’importance de préserver l’environnement. Cette initiative fait suite à la constatation d’un nombre grandissant de déchets flottant à la surface du fleuve.

 

PLA

  • Ouverture du compte Weibo officiel du Théâtre d'opérations de l'est (Weibo) : le 27 mars, le Théâtre d’opérations de l’est de l’APL a lancé son compte Weibo officiel nommé “le Front populaire” (人民前线). Il s’inscrit dans une dynamique plus large de création de comptes officiels liés à l’APL, et comptait dès le 2 avril plus de 176,000 abonnés.
  • Une plateforme pour régler les lacunes de l’entraînement militaire dans la région militaire du Tibet (QdA) : Les autorités locales ont organisé des événements au sein des troupes pour pointer du doigts les problèmes dans l’entraînement militaire. Les thèmes abordés étaient aussi bien pratiques (entraînement à la guerre réelle, bravoure) que politique (adhésions aux principes, respect de la loi…). Cette consultation « à la base » vise à contourner l’indulgence de certains cadres pour les soldats et à permettre d’améliorer l’entraînement.

 

PLAN

  • Annonce d’une parade navale internationale en célébration des 70 ans de la PLAN (MoD): Le porte-parole du ministère de la Défense chinois Wu Qian a annoncé le 28 mars lors de sa conférence de presse hebdomadaire que la CMC avait donné son accord pour la célébration du 70ème anniversaire de la fondation de la PLAN. A cette occasion, une parade internationale à laquelle participeront plus de soixante pays différents se tiendra à la fin du mois d’avril dans la région de Qingdao.
  • Départ d’une flotte d’escorte de la PLAN pour le Golfe d’Aden (Weibo) : Le 4 avril, la 32ème flotte d’escorte de la PLAN a quitté le port de Ningbo-Zhoushan dans la Province du Zhejiang. Le destroyer Type 052C Xi’an (numéro de coque 153), la frégate Type 054A Anyang (numéro de coque 599) récemment entrée en service, et le pétrolier ravitailleur Type 903A Gaoyouhu (numéro de coque 966) se rendront dans le Golfe d’Aden pour y réaliser des missions d’escorte.

 

Entraînements

  • Exercices de ravitaillement en vol pour un groupe de chasseurs J-15 (Weibo) : Récemment, un groupe de chasseurs J-15 rattachés à une unité de la PLANAF du Théâtre d’opérations nord a participé à un exercice dans des conditions difficiles, avec notamment des entraînements de ravitaillement en vol.

 

Mer de Chine

  • Forum «Sécurité maritime dans la région Asie-Pacifique: coopération, état et règles» (QdA): Dans le cadre de Ba'ao, une centaine d'universitaires issus de Qinghua, du centre de recherche de la mer de Chine méridionale, etc… ont participé au Forum “Sécurité maritime dans la région Asie-Pacifique”. La conférence a principalement porté sur le refus de l'ingérence américaine en mer de Chine, car, bien que la Chine respecte le droit international, ce dernier ne doit pas servir au confinement des grandes puissances.
  • Nouveaux clichés de la Flotte de la mer de Chine méridionale (Weibo) : une série de clichés a été publiée par la Flotte de la mer de Chine méridionale, comprenant différents modèles de navires et d’avions en exercice - dont le navire de débarquement amphibie Jinggangshan (numéro de coque 999) et un LCAC Type 726 (numéro de coque 3321).
  • Sept avions dans le détroit de Miyako (Sina) : Le passage a eu lieu le 30 mars. Selon le ministère japonais de la défense, la patrouille comprenait quatre H-6, un Tu-154 de surveillance et probablement deux Y-9, pour un total de sept appareils, ce qui reste rare de la part de la Chine.
  • Trois navires chinois près des îles Miyako (Mod) : Le 2 avril vers 14h, selon une notification du ministère de la Défense japonais, des navires de la force maritime d'autodéfense japonaise ont aperçu trois navires de la PLAN à environ 100 kilomètres au nord-est de l’île Miyako-jima. Ils naviguaient en direction de la mer de Chine orientale. Au vu des photographies, il s’agissait des frégates Type 054A Xuzhou (numéro de coque 530) et Jingzhou (numéro de coque 532), ainsi que du pétrolier ravitailleur Chaohu (numéro de coque 890). Cette formation avait atteint l’océan Pacifique occidental le 28 mars pour y conduire des exercices en haute-mer. A cette occasion, ils avaient été aperçus à 100 km au nord-est des îles Miyako.
  • Blocus sur la pêche (Sina) : Plusieurs centaines de navires de pêche chinois bloquent l’accès de certains bancs de sable aux pêcheurs philippins. Le journaliste pointe du doigt la couardise des philippins qui nient les faits (ou les minimisent).

 

Détroit de Taïwan

  • Un face à face dans le détroit de Taïwan (Sina) :  Dans la soirée du 31 mars quatre appareils de l'APL ont traversé la ligne médiane du détroit de Taïwan, provoquant un face à face de 10 minutes. Cette confrontation a son importance : c’est la première fois que les appareils du continent franchissent cette ligne de démarcation informelle, issue d’un accord tacite respecté depuis 2007. La presse chinoise de défense s'enorgueillit de cette “réussite”. Global times en particulier célèbre cette action et l’avertissement” adressé aux Etats-Unis, explicitement visés selon les articles chinois. Pékin semble décidé à faire monter la pression sur Taiwan. Très vite, certains articles posent la question de la possibilité d’un conflit, et exposent les divers scénarios pouvant mener à un conflit ouvert.
  • Photographie d’un avion de reconnaissance JZ-8F dans le détroit de Taïwan (Weibo) : Un avion de reconnaissance tactique de Type JZ-8F a été aperçu et photographié dans le Détroit de Taiwan. Variante de l’intercepteur Shenyang J-8, cet avion peut atteindre rapidement la vitesse du son et est équipé de composants optiques et électroniques avancés.  

 

Équipement

  • Pourquoi avoir dépensé autant dans des technologies ukrainiennes déjà obsolètes ? (Sina) : Cette question est posée par un journaliste, qui s’interroge de la pertinence de payer un prix élevé pour acquérir les technologies aéronautiques ukrainiennes pourtant déjà obsolètes. A cet égard, la réponse prend le lecteur au dépourvu, car le journaliste défend les acquisitions de moteurs lourds D-18T des An-225. Ces derniers sont présentés comme pouvant être utiles aux avions lourds chinois. L’argument est le même concernant les moteurs civils qui pourront bénéficier aux avions commerciaux, ou encore concernant des éléments pour hélicoptères.
  • Livraison de deux frégates légères à la Marine bangladaise (Toutiao) : le 03 avril, deux frégates légères conçues et construites par la CSIC ont été livrées à la Marine bangladaise. Une cérémonie officielle s’est tenue en présence du Directeur général adjoint de la compagnie chinoise Wu Xiaoguang (吴晓光) au sein de la base de Qidong, dans la Province du Jiangsu.
  • Montée en puissance des capacités de production du chasseur J-20 (Weibo) : le groupe aéronautique AVIC a annoncé avoir procédé à une transformation en profondeur de la Chengdu Aircraft Corporation, entreprise en charge de la production du chasseur J-20. La mise en place de cette nouvelle stratégie se concrétise par la création de cinq nouvelles entités, nommément un “centre de livraison” (交付中心), deux “usines d’assemblage” (总装一厂 et 总装二厂), une usine de transformation de composants en métal (钣钳加工厂) ainsi qu’une usine d’assemblage de systèmes (系统组件厂). Impliquant des changements de poste pour des milliers d’employés, cette transformation de l’entreprise devrait permettre un accroissement des capacités de production du chasseur J-20.
  • Un nouveau drone de l’APL fait son apparition : lançable à la main ! (CCTV) : Des images du 83ème groupe d’armées ont montré un nouveau drone qu’un soldat seul est capable de projeter. Ce nouveau drone semble posséder un nouvel équipement de surveillance (侦察), probablement infrarouge et/ou thermique, et opérationnel 24h/24.
  • Nouvelles images de l’hélicoptère sans pilote “Blowfish A2” sur CCTV-7 (Weibo): S’intéressant aux équipements chinois présentés lors de l’Exposition LIMA 2019 en Malaisie, la chaîne de télévision nationale CCTV-7 a diffusé de nouvelles images de l’hélicoptère sans-pilote “Blowfish A2” (“河豚A2”). Destiné à des actions anti-terroristes, ce drone peu coûteux est équipé d’une armure en kevlar et peut embarquer des obus de mortier. Il est développé par l’entreprise “Ziyan UAV” (紫燕), soutenue financièrement par le ministère de la Sécurité publique. Par ailleurs, l’entreprise Jing An a dévoilé [note EiR : l’article a été supprimé] des images d’un nouveau type de drone de bombardement, larguant de petits obus de mortier. Bien que ce modèle soit de courte portée et ne peut que transporter jusqu’à six charges explosives, il propose un bon rapport qualité-prix, selon l’article :
    • Ce modèle de drone de bombardement : jusqu’à 6 obus de mortier.
    • Mise en valeur du rapport qualité / prix pour un moyen d’attaque aérienne de courte portée, maniable, moteur qui fait peu de bruit, donc difficile à repérer, complémentaire aux gros drones
    • Équipé de caméra haute définition qui transmettent en temps réel : double rôle de renseignement / frappe
    • Précision de frappe 1 m
    • Endurance de vol : jusqu’à 50 km
    • Température : 20 et 55°
    • Altitude jusqu’à 5100 m
    • Force du vent : jusqu’au niveau 7
    • Vitesse de vol entre 70 et 90 km/h, peut aller jusqu’à 145 km/h max
    • Poids maximum au décollage (au niveau de la mer) : 28 kg
    • Dimensions : 1755 x 490 x 620 mm
  • La CETC dévoile ses produits phares lors de l’Exposition LIMA 2019 (CETC): également présente à l’Exposition LIMA 2019 en Malaisie, la China Electronics Technology Co. (CETC) a posté sur son compte Wechat des photographies de son stand, dévoilant ses produits phares comme un avion d’alerte avancée, différents systèmes radars, des drones ou encore un navire sans pilote. Bénéficiant de la visite du Premier ministre malaisien Mahathir bin Mohamad, la CETC a par ailleurs présenté des systèmes de commande et de contrôle, ainsi que des systèmes de protection des côtes.
  • Nouveaux tests en vol de l’hélicoptère sans-pilote AV500 (Weibo) : Du 17 au 23 mars, l’Administration de la sécurité maritime du Shandong a annoncé avoir réalisé des tests en vol de l’hélicoptère sans-pilote AV500 sur le site de Chengshantou. Confronté à des conditions météorologiques complexes, cet hélicoptère développé par AVIC aurait fait preuve d’excellentes performances, autant au-dessus de zones terrestres que maritimes.
  • La seconde livraison des systèmes russes de missiles S-400 est prévue pour le mois de juillet (Sina) : L’agence de presse russe Tass a annoncé le 4 avril, citant une source militaire, que la seconde livraison des systèmes russes de missiles sol-air S-400 se tiendrait au mois de juillet.
  • Un projet de dirigeable d’AVIC passe avec succès l’étude de faisabilité (Weibo) : le 2 avril, le Département pour l’aviation civile d’AVIC a organisé une conférence à Jingmen dans la Province du Hubei pour l’approbation de l’étude de faisabilité d’un projet de dirigeable d’un volume de 3,500 mètres cubes. Accueillant un équipage de dix personnes, il est capable de voler 24 heures en autonomie pour une portée maximum de 1,000 kilomètres et d’atteindre une altitude de 3,050 mètres.
  • Essai en mer du nouveau drone sous-marin Haishen-6000 (Weibo) : D’après une notification du ministère des Transports chinois, le Bureau de sauvetage de la mer de Chine du sud a procédé du 15 au 20 mars au premier essai en mer d’un nouveau drone de recherche en eau profonde, depuis le navire “Nanhai Rescue 102”. Ce drone nommé Hǎishén-6000 (海神-6000) représenterait le premier instrument de recherche sous-marin de grande envergure en Asie. Néanmoins, plusieurs incidents de communication avec le navire-mère auraient entraîné une suspension des essais en mer.
  • Possible future commande de Su-57E  (Sina) Lors de sa conférence de presse au salon de l’industrie navale et aéronautique LIMA 2019 qui s’est tenue en Malaisie, Victor Kladov, responsable de la coopération internationale du groupe Rostec, a indiqué que le Président Vladimir Poutine allait prochainement autoriser l’exportation du nouveau Su-57E. Les deux principaux intéressés seraient l’Inde et la Chine. Kladov rappelle que la Chine a déjà récemment reçu vingt-quatre Su-35, et qu’elle devra prendre une décision d’ici deux ans: soit assembler elle-même un lot de Su-35, soit renouveler une commande auprès des russes, auquel cas il se peut que les chinois choisissent le modèle Su-57E. L’article termine en rappelant que le chasseur chinois J-20 est tout de même meilleur que l’avion russe en termes de furtivité.
  • Des missiles de croisières lances depuis des navires civils ? (Sina) :  Selon les médias américains, repris par Sina, la Chine procédait à des tests visant à permettre le lancement du missile de croisière chinois Eagle-18C de la plateforme d’un navire marchand. Cette information n’a à ce jour été ni infirmée ni confirmée.
  • Des armes à énergie dirigée sur le Type-055 ? (sina) : D’après une observation des antennes installées sur les côtés du navire, ce journaliste estime qu’il s’agit d’arme à microondes servant à la protection rapprochée du navire, en brouillant les systèmes de guidages des missiles antinavires approchant.
  • Test en soufflerie de l’avion expérimental Lingque B (灵雀B) (Sina) : On note plusieurs avancées :
    • Un design innovant, avec deux et non trois types d’empennage, ainsi que l’utilisation de matériaux composites et d’imprimerie 3D.  
    • La principale particularité du Lingque B est l’utilisation de l’apex (大边条) et du fuselage intégré (翼身同和)。 A l’image, d’ailleurs, du J-20.
    • Ce procédé était déjà présent sur d’autres modèles chinois, mais c’est la première fois qu’elle est introduite pour un avion civil.
    • L’introduction de technologies améliorant la furtivité, rendant possible un passage à l’hypersonique et le transport d’une quantité plus grande de munitions.  

 

Sciences & Technologies

  • Séminaire de recherche sino-russe dans le domaine des eaux profondes (CAS) : Un séminaire s’est tenu le 25 mars au sein de l’Institut pour les sciences et de l’ingénierie en eau profonde sur le thème “explorer les eaux profondes de l’océan mondial”. Alexander Sergeev et Bai Chunli (白春礼), présidents des académies des sciences russe et chinoise, ont participé à cet évènement. Ils étaient accompagnés d’une délégation de 40 scientifiques rattachés à plus de 15 instituts de recherche différents. Présenté comme une étape importante de la coopération scientifique sino-russe, ce séminaire a montré la volonté des deux parties d’approfondir la coopération bilatérale concernant la recherche sur la zone Arctique, l’astrophysique, ou encore l’intelligence artificielle.
  • Visite du Président de l’Académie des Sciences de Russie au SIOFM (SIOFM): Le 29 mars, le Président de l’Académie des sciences de Russie A.M. Sergeev, accompagné du Directeur de l’Institut des physiques appliquées M.D. Chernobrovtseva ont procédé à la visite du Shanghai Institute of Optics and Fine Mechanics (SIOFM, 上海光学精密机械 研究所), chef de file de la recherche sur les lasers de haute puissance en Chine. Après la signature d’un accord de collaboration, la délégation russe a pu se rendre au sein du Laboratoire national de physique des lasers de haute puissance, et du Laboratoire conjoint CAS-CAEP. Ils ont également pu pénétrer dans la Superintense Ultrafast Laser Facility (SULF) de Shanghai.
  • AVIC annonce la création d’un centre d’innovation technologique consacré aux hélicoptères (Weibo) : Récemment, l’Institut pour la recherche et la conception des hélicoptères d’AVIC (CHRDI, 航空工业直升机设计研究所) a annoncé la création d’un nouveau centre d’innovation technologique (科技创新中心) pour la conception, les tests (notamment en vol), et la production d’hélicoptères de classe mondiale.

 

Intégration civilo-militaire

  • AVIC entend stimuler les innovations dans le domaine de l'aéronautique avec l’ouverture d’un institut collaboratif (Weibo) : Dirigée par le Président d’AVIC Tan Ruisong (譚瑞鬆), une cérémonie officielle s’est tenue le 30 mars pour l’ouverture de l’Institut de recherche collaboratif pour l’innovation de Yangzhou (扬州协同创新研究院), dans la Province du Jiangsu. Dans une logique d’intégration civilo-militaire, cet institut rassemble une vingtaine d'organismes innovants nationaux, dont la filiale d’AVIC Shenyang Aircraft Co., l’Université de technologie de Dalian, les universités Fudan et Beihang, ou encore l’Aero Engine Corporation of China (AECC).
  • Exposition d’intégration civilo-militaire “entreprendre à Shanghai 2019” (2019创业在上海) (jiemian) : 62 entreprises ont participé à la présentation de systèmes de communication quantique et de systèmes d’exploitation de drones intelligents, dont un groupe de start-up privées. Les entreprises expressément citées pour leur capacité d'innovation sont Shanghai Media (上海介方信息技术有限公司) pour les systèmes d'exploitation de drone et la transmission radio, la start-up Shanghai Haibo Intelligent Technology Co., Ltd.(上海亥伯智能科技有限公司) pour la miniaturisation des équipements de communication et Shanghai Xun Technology (上海循态科技) qui propose depuis 2017 le premier produit de communication quantique sécurisé. La société Shanghai Software (上海玖镕信息科技有限公司) a fourni des logiciels pour les avions COMAC C919, ainsi que des logiciels d'équipement naval et la plateforme FADP d'appui au système de communication militaire. Shanghai Jinyun Intelligent Technology Co., Ltd. (上海暮云智能科技有限公司) développe des produits pour drones utilisés dans les domaines militaire et spatial. La zone de démonstration nationale de Shanghai-Minhang (上海闵行) sert de point d'intégration civilo-militaire des technologie aérospatiale, d'aviation, de construction navale et d'information électronique.
  • Construction de parcs spéciaux (特色园) dédiés à l’intégration civilo militaire (stdaily) : Après l’exemple réussi de Zhongguancun à Pékin, parfois appelé la silicon valley chinoise, il s’agit de reproduire ce modèle dans d’autres villes et provinces, pour offrir davantage d’opportunité de coopérations économiques
  • Un personnel civilo-militaire dynamique ! (QdA) : La zone militaire de Zibo (Shandong) a fait remplir des formulaires et passer des entretiens aux nouvelles recrues civiles de l’armée pour déterminer une formation adaptée à leur profil. Il ressort de ces actions que les intéressées sont dynamiques, enthousiastes, attachées à l’institution militaire et conscientes de ne pas intégrer « une niche » paisible, mais plutôt une plateforme destinée à être compétitive.
  • La campagne de recrutement militaire 2019 pénètre les campus (QdA) : A cette occasion, les anciens étudiants des campus concernés, passés par l’APL, sont invités à venir convaincre les nouveaux étudiants de répondre à l’appel de la mère patrie. La campagne publicitaire 2019 pour le recrutement étudiant de l’APL sera centré autour du slogan : “transmettre le gène rouge, servir le pays dans l’armée” (传承红色基因、携笔从戎报国).

 

Espace

  • Visite du Directeur adjoint de la CASIC dans des groupes de S&T français (CASIC): La China Aerospace Science and Industry Co. (CASIC) a été sélectionnée ainsi que huit autres entreprises d’Etat pour participer au “Forum sur la gouvernance mondiale” co-organisé par la Chine et la France le 25 mars à Paris. Son directeur adjoint Gong Bo (龚波), après avoir tenu un discours sur la réduction de l’impact environnemental, s’est rendu dans plusieurs entreprises de S&T françaises. AC faisait partie du lot, la visite ayant eu lieu le 26 mars. La proposition chinoise consiste en une aide au développement des systèmes de fabrication intelligents et intégrés.
  • Nouvel essai du prototype de fusée réutilisable RLV-T5 de Linkspace (Toutiao) : Le 27 mars, l’entreprise privée Linkspace (翎客航天) a procédé à un nouvel essai de son prototype de fusée réutilisable RLV-T5 depuis le site de Longkou, dans la Province de Shandong. Il a atteint une altitude de vingt mètres sans attache, avant de réaliser un vol stationnaire et revenir au sol. L’objectif final de ce projet est d’atteindre une altitude d’un kilomètre.
  • Lancement du Tianlian I-01 (QdA) : Un satellite TIanlian I-01 a été lancé avec succès le 31 mars. Il s'agit d'un modèle de recherche et de relais de communication de seconde génération.
  • Dans le désert de Gobi, le village martien chinois (stdaily) : Situé à LengHu (冷湖) dans le Qinghai, le site offre une altitude idéale et des conditions climatiques intéressantes pour reproduire une mission sur mars. Dans ce village, plusieurs projets scientifiques comme le projet SONG de l’observatoire national d’astronomie ont pour mission de simuler la mise en place d’une base sur la planète rouge.
  • Entrée en service des Gaofen 5 et 6 (St daily) : Le Bureau de la science et de la technologie de la Défense nationale (国防科工局) et l'Administration spatiale nationale (国家航天局) ont annoncé l'entrée en service des satellites "Gaofen 5" (高分五号卫星) et "Gaofen 6" dont ils espèrent une grande contribution au service du système de communication des données des Nouvelles Routes de la soie. Le Gaofen 5 est le satellite chinois à la plus haute résolution et le premier à permettre une imagerie complète de l'atmosphère et de la surface de la Terre. Il est destiné au suivi des changements de la qualité atmosphérique. Le Gaofen 6, version améliorée du Gaofen 1, possède pour la première fois un senseur de la longueur d'onde rouge (红边波段传感器) qui lui permet une imagerie plus précise des surfaces végétales.

 

Opinions

Cette partie vise à retranscrire les opinions les plus visibles sur la toile chinoise, et ne reflète en aucun cas l’avis des rédacteurs de EiR. Les pronoms personnels sujets renvoient donc aux auteurs eux-mêmes.

  • [Opinion] Qiu Yi (Huanqiu) : Nos escarmouches aériennes effraient-elles les autorités taïwanaises ? La peur est la prémices de la réunification. A l’approche des prochaines élections, Tsai Ing-Wen amplifie la prétendue “menace chinoise”. D’une part, elle martèle que “le continent montre ses muscles”. D’autre part, elle achète des F-16 américains dans l’optique de franchir la « ligne rouge » que nous avions établi. Les Etats-Unis, quant à eux, déploient des navires de guerre dans le détroit et affirment ainsi contenir la stratégie chinoise d’isolation de Taïwan. Les médias et des chercheurs taïwanais craignent donc l’escalade. De son côté, Qiu Yi, ancien haut responsable du Kuomintang, a déclaré le 1er avril : “ces problèmes ne seraient pas, par hasard, provoqués par de vaines illusions d’indépendance ?”. Tous s’inquiètent des conséquences de l’indépendance et de la stratégie de confrontation américaine : tout cela pourrait bien finir par provoquer une « réunification par les armes ».
  • [Opinion] Le “containment” de la Chine est une illusion qui passera (Huanqiu): Dans un long édito, Global Times (version sinophone) expose les différents arguments empiriques qui sapent le fantasme d’un possible containment de la Chine: (1) Les Etats-Unis ont souvent essayé de mettre la Chine en difficulté ces dernières années, sans grands résultats. (2) Les Etat-Unis n’ont cessé de dénigrer la BRI, et pourtant un nombre croissant de pays rejoignent l’initiative. (3) La Chine intensifie la pression sur Taïwan sans que les Etats-Unis ne parviennent à les en empêcher. (4) Au niveau diplomatique, la Chine n’a cessé de renforcer ses partenariats stratégiques à l’international.

 

Articles similaires

Retour en haut