Passe Muraille n°15

Semaine du 22 avril 2019

 

NB :  "Passe muraille" est une publication hebdomadaire réalisée par le collectif EastisRed, spécialistes de l'actualité chinoise. Découvrez une synthèse de l'actualité stratégique, militaire et politique tirée de sources locales, pour mieux comprendre et analyser le point de vue de cette superpuissance asiatique.

 

Avertissement à nos lecteurs

Afin de rendre nos revues plus intelligibles et dans l’optique de prochaines évolutions, EastIsRed se dote d’un site internet où les anciens numéros seront mis à disponibilité. Nous invitons nos lecteurs à s’y rendre pour recevoir les prochains numéros à cette adresse : https://eastisred.fr/

Par ailleurs, dans un souci de clarté, le Passe-Muraille sera dorénavant divisé en deux revues : un premier format plus centré sur les questions de politiques, diplomatiques et stratégiques ; et un second format plus technique, sur les équipements militaires, l'industrie, les nouvelles technologies, etc.

Les informations concernant les futures évolutions d’EiR seront disponibles sur notre site. Vous pourrez également nous contacter pour nous transmettre vos éventuels retours, commentaires et questions.

Bonne lecture !

L’équipe East Is Red.

 

Sommaire

  1. Politique
    1. Politique nationale
    2. BRI
    3. Diplomatie
    4. Diplomatie militaire
  2. APL
    1. Général
    2. PLAN
  3. Equipements
  4. Industries
  5. Nucléaire
  6. Espace

 

1. Politique

1. Politique nationale
  • Xi Jinping préside la 4ème édition de la réunion du comité financier du comité central (The Paper) : Le 22 avril, Xi Jinping a présidé la quatrième réunion du Comité central des finances et de l'économie. Si aucune décision concrète n’a filtré, on sait néanmoins que les discussions se sont orientées sur la nécessité d’éradiquer la pauvreté et la volonté de faire « respirer » l’économie en favorisant notamment les petites entreprises.
  • Le bureau politique du Comité central du PCC a tenu une réunion à Pékin (QdA) : Xi Jinping a présidé la réunion qui s’est tenue le 19 avril à Pékin. L’ordre du jour était l’examen de la situation économique actuelle, le travail de propagande du Parti, la définition des axes de la politique de lutte contre la pauvreté et l’audition du rapport 2018 sur la lutte contre la pauvreté. L’accent sera mis sur l’industrie manufacturière pour soutenir la croissance.
  • La dixième réunion du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale s’est achevée (QdA) : L’assemblée a levé la séance le 23 avril au soir. Son rapport a été présidé par Li Zhanshu et ratifié par Xi Jinping. Le comité permanent a voté la révision de la loi sur les juges, sur la supervision de la justice et sur la structure juridique. Plus d’informations sur la révision de cette loi sur le site du ministère de la justice : l’amendement vise principalement à « promouvoir une justice dévouée, claire et professionnelle ». Cette révision entrera en vigueur le 1er octobre 2019.
2. BRI
  • Publication du rapport officiel sur la « BRI : développements, contributions et perspectives » (QdA) : Ce rapport de 18.000 caractères donne un compte-rendu optimiste du projet. On peut y lire qu’entre 2013 et 2018, le volume des échanges commerciaux le long des routes a dépassé 6.000 milliards de dollars, et son taux de croissance annuel moyen a été supérieur à celui de la croissance du commerce extérieur de la Chine au cours de la même période, occupant aujourd’hui 27,4% du commerce total de la Chine. Par ailleurs, l’ambition de créer une “communauté de destin humain” connaît des avancées : le premier forum international de la BRI a établi des projets majeurs (76) et des objectifs concrets (279) qui ont tous été réalisés.
  • Le Pérou rejoindra la BRI (Guancha) : L’ambassadeur chinois au Pérou et la vice-présidente péruvienne ont conjointement annoncé que le Pérou signerait prochainement un accord sur la BRI. Les deux pays entretiennent des liens économiques substantiels : le 18 mars de cette année a eu lieu la cérémonie d'ouverture de l'extension du projet d'autoroute Vanuco-Vayanco au Pérou, construit par le 20e Bureau des chemins de fer chinois.
  • Le terminal COSCO Ocean Abu Dhabi a inauguré l'opération d'accostage de grands navires (QdA): Pour inaugurer le terminal, un navire chinois d’une capacité de 14.000 EVP (équivalent 20 pieds) a accosté au port Khalifa. Un représentant officiel de Dubaï s’est félicité de l’opération, assurant qu’elle représentait un grand pas dans la mise en œuvre des nouvelles routes de la soie.
Second sommet de la BRI
  • Discours de Xi Jinping au second sommet de la BRI (QdA): Dans un discours fleuve, Xi Jinping a rappelé les principes de base qui sous-tendent la BRI selon la diplomatie chinoise. Par ailleurs, il a annoncé la tenue du second volet de l’exposition internationale de l’import cette année, destinée à faciliter l’entrée des investisseurs parties à la BRI dans le marché chinois.
  • Conférence de presse de Wang Yi en amont de la tenue du forum BRI présidé par Xi (QdA): Le ministre des affaires étrangères a détaillé l’agenda du sommet. Le 25 avril est consacré aux entreprises présentes. La cérémonie officielle d’ouverture du forum aura lieu le 26. Le 27, les dirigeants pourront se réunir. Les chefs d'État et de gouvernement de 37 pays y participeront, représentant: Autriche, Azerbaïdjan, Biélorussie, Brunei, Cambodge, Chili, République tchèque, Djibouti, Égypte, Éthiopie, Grèce, Hongrie, Indonésie, Italie, Kazakhstan, Kenya, Kirghizistan, Laos, Malaisie, Mongolie, Mozambique, Myanmar, Népal, Pakistan, Papouasie Nouvelle-Guinée, Philippines, Portugal, Russie, Serbie, Singapour, Suisse, Tadjikistan , Thaïlande, Émirats arabes unis, Ouzbékistan, Vietnam.
    Parmi ces rencontres, nous détaillons les suivantes: 
  • Xi Jinping a accueilli le président philippin Duterte au Grand Palais du Peuple (QdA) : Le 25 avril, les deux présidents se sont rencontrés à Pékin. Les discussions ont porté sur la stabilité en mer de Chine. A cette occasion, Xi Jinping a plaidé pour un “renouvellement de la confiance et de l’esprit de partenariat” et un “renforcement de la coopération maritime”. Duterte, quant à lui, a indiqué que les Philippines adhèrent à une politique étrangère “indépendante” et souhaitent travailler avec la Chine pour “éviter les ingérences”, dans la volonté d’assurer une coopération amicale entre les deux pays.

-> A noter que le 24 avril, le vice-ministre de la défense des Philippines a déclaré considérer que la technologie 5G de Huawei ne constituait pas une menace pour la sécurité nationale, et que les Philippines étaient largement en mesure d’assurer leur défense (Guancha).

-> Par ailleurs, l’ambassadeur des Philippines en Chine a annoncé que si les litiges en mer de Chine méridionale ont sans doute occupé une grande part des discussions entre les Présidents Duterte et Xi, ces différends ne seront pas placés au-dessus de la bonne entente entre les deux pays. En ce sens, cette visite présidentielle devrait s’accompagner “d’un grand nombre d’accords commerciaux” pour un montant d’environ 10 milliards de dollars ainsi que de l’obtention de subventions chinoises (Huanqiu).

  • Xi Jinping s'est entretenu avec le président chilien Piñera (QdA) : Le 24 avril, le président Xi Jinping s'est entretenu avec le président chilien Piñera au Grand Palais du Peuple à Pékin. Ce dernier a réaffirmé le prix qu’il attachait à la coopération entre les deux pays, notamment dans le cadre de la BRI, et a signé conjointement avec son homologue de nouveaux accords de coopération. A noter que le président chilien est le seul président d’Amérique latine à participer au forum de la BRI.
  • Xi Jinping a rencontré Christine Lagarde, présidente du FMI (Waijiaobu) : La rencontre s’est produite le 24 avril. Xi Jinping a suggéré que le FMI s’investisse plus avant dans la BRI, qui répond aux besoins des pays en développement. Christine Lagarde a déclaré que le FMI était prêt à contribuer à la construction des nouvelles routes de la Soie.
  • Xi Jinping a rencontré le président du Mozambique (ThePaper) : La rencontre s’est produite à Pékin le 24 avril. Les deux homologues ont pu échanger en marge de la préparation du deuxième sommet « Une ceinture, une route ». Le Mozambique constitue une pierre angulaire de la route maritime de la Soie, et les deux pays ont déjà conclu un partenariat stratégique en la matière, qui semble satisfaire le président en visite.
  • Xi Jinping a rencontré le président de l’Ethiopie (Waijiaobu) : La rencontre en marge du forum de la BRI s’est produite le 24 avril.  A cette occasion, le président Éthiopien s’est félicité de la coopération entre les deux pays, déclarant notamment que la Chine « respecte les pays africains et ne leur impose pas sa volonté ».
  • Xi Jinping a rencontré le président serbe Vucic (Xinhua) : A l’occasion de cette rencontre, le 25 avril à Pékin, le président serbe a affirmé son adhésion à la BRI, déclarant que cette initiative profitait à la population serbe comme au reste du monde. Il a rappelé que des projets de coopération clefs tels que l’usine sidérurgique Smeder Revo, soutenus par la Chine, ont positivement contribué au développement économique de la Serbie.
3. Diplomatie
  • Rencontre entre le secrétaire indien aux Affaires étrangères et Wang Yi (Waijiaobu) : L’information filtre de la conférence de presse tenue par le porte-parole du ministère le 22 avril. Wang Yi aurait rencontré le secrétaire indien aux Affaires étrangères à Pékin. Aucun point saillant n’émerge de l’entrevue.
  • Le vice-ministre des affaires étrangères, Zhang Jun, a rencontré le haut représentant pour le désarmement de l’ONU (Waijiaobu) : Zhang Jun a déclaré que l’instabilité et l’insécurité ont augmenté. La Chine promeut le multilatéralisme et travaille conjointement avec l’ONU, particulièrement dans la lutte pour relever les défis sécuritaires internationaux.
Chine - Sri Lanka
  • Attentats au Sri Lanka : 1 chinois tué, 5 disparus dont 4 probablement décédés (ThePaper) : Les informations proviennent des déclarations de l’ambassadeur de Chine au Sri Lanka, en date du 24 avril. Par ailleurs, trois ressortissants chinois blessés par l’explosion ont déjà été rapatriés à Guangzhou (Canton) pour recevoir les traitements appropriés.
4. Diplomatie militaire
70ème anniversaire de la PLAN
  • Liste des navires étrangers ayant participé au défilé des 70 ans de la PLAN (QdA): La liste est détaillée en suivant le lien indiqué. On citera notamment :  Le navire de patrouille "Dalutakwa" du Brunei (numéro de navire 09). Destroyer indien "Kolkata" (numéro de navire D63). Le navire de ravitaillement "Shakti" (numéro de navire A57). La Frégate sud-coréenne "Gyeonggi" (numéro de navire 812). La frégate du Bangladesh "Décision" (F112). La Frégate Melbourne" d’Australie (numéro de navire 05). La frégate de Thaïlande « Nalaiyan » (Numéro de navire 421) ). La frégate "Bangba Gong" (numéro de navire 456). Le destroyer japonais "Liangyue" (numéro de navire 117). Le frégate russe “Gorshkov Naval Marshal" (numéro de navire 454). Les frégate "Trần Hưng Đạo" (numéro de navire 015) et "Đinh Bộ Lĩnh" (numéro de navire 011) vietnamiens. Le navire de débarquement philippin "Dara" (navire numéro 601) et la frégate malaisienne "Lyku" (navire n°30)
  • Les navires chinois ayant participés sont disponibles en suivant ce lien.
  • 32 navires de guerre (sous-marins, destroyers et frégates) et 39 chasseurs chinois ont participé au défilé des 70 ans de la PLAN (Xinhua) : Selon le rapport de Xinhua, 32 navires et 39 chasseurs chinois ont participé aux défilés, accompagnés de 20 navires étrangers. A cette occasion, un nouveau sous-marin fait son apparition : un 094 amélioré.
  • Séminaire de haut niveau sur les activités navales multinationales, tenu à Qingdao (QdA) : Les chefs de délégations navales de près de 60 pays ont discuté du thème "Construire une communauté de destin maritime» et plus spécifiquement de la sécurité maritime et de la coopération. Ils ont esquissé des mesures pour promouvoir la paix en mer. Le délégué chinois Shen Jinlong a déclaré que la mise en place d'une communauté de destin maritime nécessite une coopération pragmatique des marines concernées ainsi que l’adhésion de bonne foi aux règles du droit international.
Rencontres & Sommets
  • Xi Jinping : allocution aux délégations étrangères pour les 70 ans de la PLAN (MinDef) : Le 23 avril dans l’après-midi, Xi Jinping a déclaré aux délégations étrangères chérir la paix et la tranquillité en mer. Il a promu le projet chinois des « nouvelles routes maritimes » et assuré chercher à construire une « communauté de destin maritime », reprenant ainsi le vocabulaire de la BRI.
  • Wei Fenghe a participé à la 8ème conférence de Défense & Sécurité internationale à Moscou (QdA): La conférence s’est tenue du 23 au 25 avril. A cette occasion, Wei Fenghe a défendu la doctrine militaire chinoise de préservation de la paix et de la sécurité internationale. Il s’est notamment entretenu avec les ministres de la Défense russe, iranien et serbe présents sur place.
  • Wei Fenghe a rencontré le CEMA pakistanais (QdA) : Le 22 avril Wei Fenghe s’est entretenu avec le chef d’état-major de la marine pakistanaise. Wei Fenghe a souligné que le volet militaire est un des principaux piliers de la relation bilatérale sino-pakistanaise. La Chine est prête à collaborer plus étroitement dans les domaines de la formation militaire, de la technologie et dans la lutte contre le terrorisme. La partie pakistanaise a déclaré “chérir” le soutien chinois et être prêt à renforcer les échanges de haut niveau, approfondir la lutte anti-terroriste conjointe et continuer la construction du corridor sino-pakistanais. 
  • Séjour de jeunes officiers Africains à Pékin (Xinhua) : Une centaine de jeunes officiers africains ont été invité pour la première fois à séjourner à Pékin, du 21 au 27 avril. L’objectif est la promotion de l’avenir sino-africain, de la BRI. Les jeunes officiers ont assisté à des conférences sur l’art d’être un chef et sur le commandement militaire. Des visites d’entreprises de haute technologie et de défense ont également été organisées.
  • Une délégation artistique de l’armée chinoise a réalisé un spectacle en Corée du Nord (QdA) : Du 17 au 22 avril, cette délégation de l’APL s’est rendue en Corée du Nord pour célébrer les 70 ans de l’établissement des liens diplomatiques entre les deux pays.
Exercices
  • Organisation d’un exercice naval sino-russe (Sina) : Les marines chinoises et russes organiseront un exercice naval conjoint du 29 avril au 4 mai, rassemblant 2 sous-marins, 13 navires, 7 avions de combat et 4 hélicoptères. L’exercice, nommé “Joint sea 2019” (海上联合-2019) s’est déroulé dans l’espace maritime et aérien près de Qingdao, dans le Shandong (Chine). Son thème est “opération de défense commune” afin de développer les compétences en matière d’actions conjointes entre les marines russes et chinoises. Le ministère chinois de la défense précise : « l’exercice n’est pas dirigé contre qui que ce soit ».
  • Organisation d’un exercice joint en mer avec les pays de l’Asie du Sud-Est (Xinhua): Un exercice dans les mers du Sud-Est de Qingdao a eu lieu du 24 au 26 avril avec “des” pays de l’Asie du Sud-Est. Cette opération conjointe vise officiellement à faire respecter la paix et la sécurité dans la zone. La Chine a déployé 5 navires pour l’occasion, contre 7 pour l’ensemble des autres participants.
  • Organisation d’un exercice de médecine militaire sino-allemand (Sina): La date du prochain exercice de médecine militaire (second volet) a été arrêtée à la période du 3 au 17 juillet, en Allemagne.
  • [Note EiR] : La frégate française Vendémiaire a été interdite de participer au défilé en rétorsion de son passage dans le détroit de Taïwan le 6 avril. Cette information révélée par Reuters n’a, à notre connaissance, pas eu le moindre écho dans la presse chinoise.
Casques bleus
  • Succès de la construction d’une aire de « repos » par la 6ème garnison chinoise au Mali (QdA) : Après 15 jours de travaux intensifs, la construction d’une aire de repos par la 6e brigade des casques bleus chinois au Mali, dans le camp de Gao. Le projet a rassemblé 685 soldats, 324 véhicules, et a été qualifié de “projet modèle” par l’UMA. (Voir dans l’article quelques photos)

 

2. Armée Populaire de Libération (APL)

1. Général
  • Plainte du ministère des anciens combattants : les cérémonies ne sont pas assez solennelles (QdA): Le 22 avril, le bureau des affaires concernant les anciens combattant a publié une notification portant sur les cérémonies militaires, notamment les remises de “plaques d’honneur’, ainsi que les serments à l’armée et au Parti. “Les autorités compétentes considèrent ces cérémonies comme peu importantes et les bâclent”, peut-on lire. Le bureau publie donc cette notification pour sonner l’alerte.
  • Nouveau clip de l’armée, axé sur la réponse de l’APL à l’appel de Xi Jinping (Guancha) : Les paroles sont évocatrices : “de nobles idéaux et croyances fondent l’APL, une force spirituelle qui avance courageusement vers l’avant, est au cœur de toute l’armée, [...] au poste de garde-frontière, sans crainte de la solitude ni de la chaleur, etc”.
2. PLAN
  • Première apparition officielle du Type 055 immatriculé « 101 » (Guancha) : La photo est apparue sur le weibo “renmin haijun”. Il a été mis en service le 30 mars aux docks de Jiangnan. Il est nommé Nanchang.
  • Nouveau porte-parole pour la PLAN (Guancha) : Le nouveau porte-parole de la PLAN, nommé Cheng Dewei (程德伟), s’est exprimé pour la première fois le 20 avril lors de la conférence de presse donnée à l’occasion de l’anniversaire des 70 ans de la PLAN. Originaire du Hebei, et diplômé de l’Académie navale de Dalian, ce militaire de 42 ans est directeur du centre de formation militaire de l’Etat major de la marine.

 

3. Équipements

  • Quels équipements pour la défense anti-aérienne pakistanaise ? (Sina) : Après les incursions indiennes au Pakistan, la question du renforcement des défenses pakistanaises se pose. En plus des HQ-16, le Pakistan pourrait reconsidérer la question d’acheter des S-300 ou des HQ-9, moins chers. De plus, les JF-17 pourraient recevoir davantage de SD-10A, version export du PL-12.
  • Les défenses rapprochées des navires chinois, au niveau de celles des russes ? (Sina) Mieux que le Russe ! Dans ce long format, l’auteur analyse le système de défense russe (sword - sur les Amiral Gorshkov; et Kashtan - répandu sur les navires lourds russes). Il explique ensuite les choix chinois en matière de CIWS. Mécontents du poid, du manque de stabilité et de précision des solutions à deux canons, les ingénieurs ont opté pour un canon unique (Type 730 ou 1130 - 等高射速近防炮) couplé à des missiles fire & forget HQ-10.
  • Test au sol d’un nouveau lanceur commercial d’une puissance de 500 tonnes ? (Sina) : La CASIC a annoncé avoir réussi un test au sol avec ce véhicule, qui disposerait d’une puissance de 500 tonnes (500吨级推力商业航天固体运载火箭). Le lanceur fonctionne au carburant solide.
  • Long format sur les défenses anti aérienne (Sina) : En écho à unn documentaire CCTV ayant montré un HQ-16B d’une brigade du 79e corps d’armée, l’auteur compare le système du HQ-16 avec les équipements occidentaux similaires. Au centre des comparaisons se trouvent l’énoncé des pistes en matière de modernisation du HQ-16. En effet, selon l’article, le HQ-16 n’a pas subi de modification en termes de nombre de missiles embarqués. En outre, le point crucial semble être l’intégration de missiles courtes et moyennes portées au sein du même lanceur, permettant ainsi de rationaliser les équipements (HQ-7 notamment, qui pourraient être sortis du service).
  • Modifications sur les WZ-10 avec ajout de protections renforcées (Sina) : 7 plaques de protection de quelques centimètres d’épaisseur ont été installées en des points clés de la carlingue. Autre point d’inquiétude pour les internautes chinois : les moteurs. Pour l’instant le WZ-10 utilise un moteur canadien (PT6C-67C). La Chine doit réussir à nationaliser sa production pour ne plus dépendre du Canada, alors que Pékin cherche à vendre son hélicoptère au Pakistan. De plus, la puissance du moteur semblerait inadaptée aux besoins de l’appareil.
  • Toujours sur les hélicoptères, un long format de Sina revient sur les difficultés de l’industrie des hélicoptères en Chine, “hélas monopolisée par les firmes étrangères”. Les hélicoptères (civils ou militaires) conçus en Chine, quant à eux, restent basés sur des modèles étrangers. L’auteur préconise une politique industrielle agressive, pour former des géants nationaux qui avec le soutien de l’Etat, iraient conquérir le marché mondial de l’hélicoptère.

 

4. Industrie

  • Création d’une plateforme réseau 5G de gestion et d’exploitation d’UAV (Huanqiu) : Le 24 avril 2019, le sommet de l'industrie des UAV et du réseau 5G s’est tenu à Chengdu. A cette occasion, l'Institut de recherche sur l'industrie China Mobile de Chengdu a dévoilé le premier service commercial 5G d'UAV au monde. Selon la présentation, le réseau 5G permet de contrôler les vols des drones et de transmettre en temps réel des images et des données haute définition, tout en assurant la surveillance et la gestion des équipements et des itinéraires.
  • Développement du “smart manufacturing” par un ingénieur de l’Académie des Sciences de l’Ingénierie (CINN) : La “fabrication intelligente” correspond à une extension de la numérisation et à une intégration des nouvelles technologies (IA) dans les processus de fabrication de produits d'un niveau technologique supérieur. L'article fait état d'avancées dans la transformation des processus de fabrication entre 2015 et 2017, notant que l’efficacité de la production globale a augmenté de 34% en moyenne, le taux d’utilisation de l’énergie a progressé de 17,2%, les coûts d’exploitation de 22%, le cycle de développement des produits ont été raccourcis de 32,4% et le taux de produits défectueux a été réduit de 29,4%. La stratégie chinoise distingue deux phases pour faire de la Chine une puissance industrielle mondiale en 2045 : La première court jusqu'en 2025 et la seconde jusqu'en 2035.
  • Développement de l’industrie minière en terres rares, en Mongolie Intérieure (CINN) : La zone de haute technologie nationale de Baotou spécialisée dans la transformation des terres rares compte désormais 167 partenaires commerciaux et a vu son volume de transactions augmenter de 172% en 2018. En coopération avec  le parc industriel de l'Académie des sciences de Chine et le parc industriel de l'université Shanghai Jiaotong, elle est l'un des moteurs d'une stratégie nationale de sécurisation des filières et de développement de l'utilisation de ces matériaux.
  • Les turbines nucléaires à vapeur du groupe Harbin Electric (CINN) : Deux modèles de turbines nucléaire à vapeur développées par des filiales du Groupe Harbin Electric (哈电集团哈尔滨汽轮机厂有限责任公司 et 哈电集团哈尔滨电机厂有限责任公司) ont été favorablement évalués par la Fédération chinoise de l'industrie des machines. Les produits de ces deux filiales sont utilisés dans le projet de coopération nucléaire sino-russe de la centrale nucléaire de Tianwan.
  • L’Institut 711 livre un système de production d’électricité intégré pour les navires de la PLAN (CINN) : Ce système a été livré au chantier naval de Tongfangjiang (同方江) et marque une nouvelle avancée dans les équipements intelligents pour navires. L’Institut 711 de la CSIC a fourni les groupes électrogènes diesel, les systèmes de gestion d’énergie et s’est chargé des différentes phases de tests du système. Le navire devrait subir un premier essai sur chantier en juin et un second, en mer, à la fin 2019.  
  • Coopération entre CSSC et China Ressources Group (CINN) :  Le 12 avril, CSSC et la China Ressources Group ont signé un accord cadre de coopération stratégique à Shanghai. L’accord vise à renforcer et élargir les champs de collaboration initiaux, pour servir la stratégie chinoise des routes de la soie et de construction d’une marine puissante. Les domaines couverts par l’accord sont l’immobilier, les plateformes flottantes d’extraction de gaz naturel liquéfié, les équipements médicaux, l’industrie des retraites médicales, l’aviation, les parcs industriels et la lutte contre la pauvreté.   
  • Tests en soufflerie de nouveaux rotors de type “fenestron” (CINN) : essais moteurs réussis pour un rotor type “fenestron”, visant à tester les bruits. Les tests ont été réalisés par l’institut de recherche aérodynamique d’AVIC (航空工业气动院).
  • Projets d’exploitation de gaz en mer de Chine du Sud (Jiemian) : Le 19 avril, une plateforme d’exploitation gazière aurait été installée en mer de Chine du Sud, sur le gisement de gaz “Dongfang 13-2” (东方13-2气田群). Plateforme géante construite par la Offshore Oil Engineering Corporation (海油工程), elle sera la plus grande de la région et servira à fournir du gaz à la région de Hong-Kong, Macao et Guangzhou.
  • Intégration verticale de la chaîne de production du leader chinois de la robotique Efort (Jiemian) : L'entreprise Efort (埃夫特), leader chinois de la fabrication de robots fondé en 2007, se prépare à entrer en bourse sur le marché chinois. Elle s'appuie pour cela sur son acquisition depuis 2014 de 4 entreprises italiennes (CMA, EVOLUT, ROBOX et WFC), en activité dans leurs secteurs depuis 20 ans et comprenant un total de 13 filières localisées en Italie, en Allemagne, en France, en Pologne et au Brésil. Le transfert des activités de production en Chine permettra à Efort de créer des synergies avec les marchés étrangers.
  • Nouveau développement de la CASC en matière de robotique industrielle (SpaceChina) : Ce projet de "Technologie et système de mesure 3D Vision rapide et de haute précision pour robots industriels" (面向工业机器人的快速高精度三维视觉测量技术与系统) est entrepris par la China Aerospace Science and Technology Group Co, Ltd. 16 entreprises et 7 unités de travail réalisent conjointement les travaux de recherche technique et les démonstrations d'industrialisation. Ces recherches devraient être utilisées pour améliorer les performances des bras robotiques.
  • Nouveau radar monté sur Type-052 (Sina) : Le Type 052D n°14 a été porté au standard (DL) et a reçu un nouveau radar de veille. Ce radar est une version navalisée du JY-27, radar “anti-furtivité” travaillant en VHF à précision métrique et disposant d’une capacité tridimensionnelle. La portée estimée serait de 600 km (contre 450 sur les premières versions) et disposerait d’une capacité de cibles furtives, contre lesquelles pourraient être utilisés les HQ-9 et HQ-19.

 

5. Nucléaire

  • Progrès dans le nucléaire (CINN) : Les valves de sécurité pour centrales atomiques chinoise, produites par l’Institut Chinois pour l’Energie nucléaire, ont réussi les tests de sécurité. Ces progrès sont primordiaux, car ces valves représentaient auparavant un handicap à l’exportation des centrales nucléaires chinoises.
  • Équipements nucléaires chinois au Salon international de l’industrie nucléaire de Russie (CINN) : Le 15 avril avait lieu le 11e Salon international de l’industrie nucléaire de Russie. La seule entreprise chinoise exposante, CNNC, a mis en avant son système de technologie nucléaire indépendante Hualong n°1 (华龙一号) et a exposé son savoir-faire concernant les composants de combustibles nucléaire et les applications de la technologie nucléaire (santé, industrie). Le même jour, CNNC Jiangsu Nuclear Power company et Russia INKOR ont signé un contrat de formation.   
  • Les travaux sur la plateforme nucléaire flottante devraient commencer cette année (CINN) :  La centrale nucléaire flottante repose sur le réacteur miniaturisé de conception chinoise ACP 100S, d’une puissance de 100MWe. CNNC a indiqué qu’elle était intégrée au projet. Le Nuclear Power Institute of China (核动力研究设计院) a conçu le cœur du réacteur et le système de refroidissement.
  • Conférence sur les nouveaux développements dans l’industrie nucléaire (Jiemian) : Le 24 avril, la China Nuclear Society, le China Institute of Nuclear Science and Technology Information and Economics et le China Institute of Atomic Energy ont organisé conjointement la conférence "2018 Foreign Development of Nuclear Industry and Technology" à Beijing. Les travaux de la conférence concernent les développements des réacteurs refroidis au plomb, les nouveaux alliages développés tant en Europe, en Corée qu’aux Etats-Unis, ainsi que les nouveaux combustibles.

 

6. Espace

  • Lancement du 44ème satellite Beidou (QdA) : Le 20 avril, le 44e satellite Beidou a été lancé avec succès depuis le centre de lancement satellite de Xichang. Il s’agissait du premier lancement 2019 d’un satellite Beidou. C’est le 20e satellite du système Beidou 3 et le premier à orbite géosynchrone incliné. Il a été conjointement développé par la China Academy of Space Technology et la China Academy of Launch Vehicle Technology, affiliée à la China Aerospace Science and Technology Corporation.
  • Nouvelle association dans le domaine de l’aérospatial (CINN) : Au cours de la première réunion de travail, les membres de l’Alliance ont signé le pacte d’association ainsi que la “Charte de l’Alliance pour le développement de l’industrie du test aérospatial” (“中国航天检测产业发展联盟章程”). Le poste de président de l’Alliance a été attribué à la China Aerospace Science and technology corporation et celui de secrétaire général à Tianjin Astronautics Ruilai Technology Corporation (天津航天瑞莱科技有限公司). 
  • Plateforme navale de lancement de fusées (Sina) : L’imposante structure, basée sur une plateforme pétrolière, serait en cours de construction. Des projets avaient été évoqués dès 2018, cependant l’’article parle de premiers tirs prévus dès Juin, au large dans la mer Jaune. Les tirs suivants devraient avoir lieu “au plus proche de l’équateur”.
  • LM-5B effectuera son premier vol dans la première moitié de 2020 (QdA) : Selon le bureau des vols spatiaux habités, Long-March 5B effectuera son premier vol début 2020.
  • La réglementation du new space chinois arrive à grands pas (Jiemian) : Selon des dépêches des autorités compétentes, l’administration nationale de l’espace s’apprête à publier des réglementations en matière de new space. Parmi ces recommandations : encourager le développement de l’industrie spatiale privée ; encourager les coopérations état-sociétés sur le sujet ; promouvoir une mise en valeur top-down, avec les autorités compétentes formulant des besoins que des entreprises peuvent réaliser, notamment la préparation des sites de lancement commerciaux. Il a également été souligné que le respect des normes en matière de confidentialité et de sécurité nationale était vital.
  • L’événement “Jour spatial chinois 2019” débute à Changsha (QdA) : Le 24 avril, “le jour spatial chinois 2019” débute à Changsha dans le Hunan. Responsables de l’aérospatiale, experts et universitaires se sont réunis autour du thème "poursuivre le rêve de l’espace, coopération win-win", pour discuter du développement de l’industrie spatiale. Une déclaration a été prononcée par le vice-président du bureau spatial national, selon laquelle les actions de la Chine respecteront les objectifs de développement durable établis par l'ONU pour 2030.
  • Le drone “Protecteur” passe ses phases de test en basse altitude (Centre d’information des sciences et technologie de Défense chinois): Le système de défense à basse altitude pour drones XXGD-S6000 "Guardian" est conçu pour intégrer les fonctions de détection de cible, d'identification de poursuite, de commandement, de contrôle et d'élimination au combat. Il passe actuellement sa phase de test en basse altitude dans les environs de Pékin.
  • La China Aviation Development et l'Académie chinoise des sciences ont signé un accord de coopération stratégique (Sohu): Le 26 avril, la China Aviation Development et l'Académie chinoise des sciences ont tenu un forum de coopération scientifique et technologique à Beijing et ont signé un accord de coopération stratégique global. Les deux parties ont mis en place un comité de coopération stratégique au sein duquel siègent les principaux dirigeants des entreprises. Le comité a pour mission de mettre en place un mécanisme de communication et d’échanges concernant le développement des moteurs d’avion et des turbines à gaz, ainsi qu’une plateforme d’innovation scientifique et technologique. Le renforcement de la formation du personnel est également ciblé.

 

Articles similaires

Retour en haut